Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants

©présidence du Faso

POLITIQUE

Invité par le président Emmanuel Macron, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du G5 Sahel, a participé, avec quatre autres chefs d’État africains, au sommet du G7 qui s’est tenu les 25 et 26 août 2019 à Biarritz. A la fin de son séjour, il a dressé, face à la presse nationale, le bilan de sa participation, jugée très satisfaisante.

Concernant le Sahel, à la séance de travail sur le partenariat avec l’Afrique, le président du Faso a fait le point sur la situation du terrorisme dans la zone, et a dressé le bilan des actions qui y ont déjà été menées par les pays touchés par la crise. 

Pour Roch Marc Christian Kaboré, y a lieu de « développer un partenariat international beaucoup plus important et d’engager les pays du G7 dans les moyens de financement et de soutien, aussi bien pour les questions militaires que pour les questions de développement économique » car il reste convaincu que « les deux aspects sont intimement liés, à savoir la sécurité et le développement ».

C’est dans cette perspective que le secrétariat permanent du G5 Sahel va « affiner l’ensemble de ces questions » au cours d’une réunion qui se tiendra à Ouagadougou, le 13 septembre prochain, a informé le président Kaboré.

Le conflit libyen, qui est une question fondamentale dans la lutte contre le terrorisme, a aussi été évoqué au cours de ce sommet, et le président Roch Marc Christian Kaboré a souligné que « des engagements ont été pris avec les pays du G7, pour qu’une grande conférence internationale puisse regrouper l’ensemble des parties libyennes, y compris l’ensemble des pays intervenants, avec l’ONU et l’Union africaine, pour essayer de trouver une solution politique à la crise, parce qu’il n’y aura jamais de solution militaire ».

La rencontre de Biarritz avait également à son ordre du jour, une réunion de travail des chefs d’État et de gouvernement sur le climat, la biodiversité et les océans. « Nous avons insisté sur le fait que l’Afrique ne doit pas payer ce pourquoi elle n’est pas responsable, et qu’il faut absolument des systèmes de compensation qui permettent de renforcer le potentiel africain : protection de la forêt, protection de la biodiversité », a fait comprendre Roch Marc Christian Kaboré.

Sur tous les points concernant l’Afrique, qui ont été abordés au cours de la rencontre de Biarritz, le président du Faso pense que « le message est bien passé » et il reste maintenant à « passer du discours aux actes concrets ».

Direction de la communication de la présidence du Faso/Service presse AmbabfParis

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé