Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience, ce vendredi dans la matinée, une délégation des Burkinabè vivant en Guinée. La délégation a exposé au chef de l’Etat les préoccupations des compatriotes.

« Il s’agit des problèmes de documents administratifs que nous avons des difficultés à nous en faire établir. Certains sont nés ici, d’autres viennent de la Côte d’Ivoire, de la Sierra Leone ou du Libéria, et n’ont pas de papiers d’identité burkinabè. Ceux qui sont dans l’orpaillage rencontrent aussi des difficultés dans leur activité » a déclaré le président de l’association des Burkinabé de Guinée, Roland Jean Didier Lankoandé.

Pour M. Lankoandé, la difficulté d’obtention de ces documents réside dans l’absence d’une représentation du Burkina Faso sur place en Guinée.

Il a affirmé que le président a donné des indications pour que toutes les préoccupations soient prises en compte avec diligence. Sur la question particulière des orpailleurs, selon M. Lankoandé, le président du Faso s’est entretenu avec son homologue guinéen. Selon la règlementation du pays, les orpailleurs devraient désormais acquérir une carte professionnelle pour être dans la légalité. « Nous allons nous atteler à respecter cette mesure », a confié Roland Jean Didier Lankoandé.

Environ cent mille Burkinabè vivent en Guinée, certains de façon temporaire, selon le président de l’association des Burkinabè de Guinée.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir