Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience, ce vendredi dans la matinée, une délégation des Burkinabè vivant en Guinée. La délégation a exposé au chef de l’Etat les préoccupations des compatriotes.

« Il s’agit des problèmes de documents administratifs que nous avons des difficultés à nous en faire établir. Certains sont nés ici, d’autres viennent de la Côte d’Ivoire, de la Sierra Leone ou du Libéria, et n’ont pas de papiers d’identité burkinabè. Ceux qui sont dans l’orpaillage rencontrent aussi des difficultés dans leur activité » a déclaré le président de l’association des Burkinabé de Guinée, Roland Jean Didier Lankoandé.

Pour M. Lankoandé, la difficulté d’obtention de ces documents réside dans l’absence d’une représentation du Burkina Faso sur place en Guinée.

Il a affirmé que le président a donné des indications pour que toutes les préoccupations soient prises en compte avec diligence. Sur la question particulière des orpailleurs, selon M. Lankoandé, le président du Faso s’est entretenu avec son homologue guinéen. Selon la règlementation du pays, les orpailleurs devraient désormais acquérir une carte professionnelle pour être dans la légalité. « Nous allons nous atteler à respecter cette mesure », a confié Roland Jean Didier Lankoandé.

Environ cent mille Burkinabè vivent en Guinée, certains de façon temporaire, selon le président de l’association des Burkinabè de Guinée.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé