Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a eu, ce samedi en fin de matinée, un entretien avec environ 300 enfants en situation de rue et récupérés dans le cadre du programme du gouvernement visant leur réinsertion sociale.

«Nous avons le devoir de nous occuper de tous les Burkinabè, mais ce n’est pas une œuvre du gouvernement tout seul, c’est une œuvre de la société. Et c’est dans ce sens que nous voulons interpeller les Burkinabè pour qu’ensemble, nous travaillions à ces actions de solidarité», a déclaré Roch Marc Christian Kaboré à l’issue de cet entretien.

Le chef de l’Etat, a saisi cette occasion pour saluer et féliciter tous les acteurs « qui ont contribué à redonner à ces jeunes la santé, le goût de vivre, et à les amener à se sentir Burkinabè à part entière ». Le programme de retrait des enfants de la rue, débuté en août 2018, a connu un taux de succès de plus de 70%. Selon le président du Faso, le travail doit être poursuivi.

«Nous devons faire un plaidoyer auprès de nos partenaires, et auprès de chaque Burkinabè pour permettre que, dans les grandes villes du Burkina Faso, nous puissions mener ces actions en faveur des enfants et de leurs droits», a précisé Roch Marc Christian Kaboré.

Il a encouragé les enfants à adhérer pleinement au processus de réinsertion dont ils sont l’objet. Certains ont en effet repris le chemin de l’école, d’autres celui de l’apprentissage d’un métier après leur retrait de la rue. 

Le président du Faso a enfin promis aux enfants de leur rendre visite, dans leur centre d’accueil, pour mieux s’imprégner des conditions dans lesquelles ils vivent, et leur apporter encore plus de soutien.

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir