Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré présidera ce lundi 22 juillet 2019 dans la salle polyvalente de la présidence, la cérémonie de clôture du dialogue politique entre les partis politiques de la majorité et ceux de l'opposition.

Débuté le 15 juillet dernier, le dialogue politique a permis aux 40 représentants issus de la majorité et de l'opposition politique, d'échanger autour de l'organisation des élections de 2020, de la situation nationale et de la cohésion sociale. C’est ainsi qu’ils ont pu s’entretenir avec des personnes ressources comme le premier Ministre, le ministre de l’administration du territoire, le président de la Commission électorale nationale indépendante, le président du Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité nationale, le président du Haut Conseil du Dialogue social.,.

Le dialogue politique, qui est une initiative du président du Faso, vise à offrir une opportunité aux acteurs de la scène politique d'apporter leur contribution à la consolidation du dialogue afin de renforcer la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso.

Avec la conviction qu’il est toujours possible d’améliorer la gouvernance, le président Kaboré s'est engagé, dans son discours d'ouverture, à transmettre toutes les propositions consensuelles au gouvernement et au parlement, dans le respect des attributions respectives de toutes les institutions républicaines.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir