Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré présidera ce lundi 22 juillet 2019 dans la salle polyvalente de la présidence, la cérémonie de clôture du dialogue politique entre les partis politiques de la majorité et ceux de l'opposition.

Débuté le 15 juillet dernier, le dialogue politique a permis aux 40 représentants issus de la majorité et de l'opposition politique, d'échanger autour de l'organisation des élections de 2020, de la situation nationale et de la cohésion sociale. C’est ainsi qu’ils ont pu s’entretenir avec des personnes ressources comme le premier Ministre, le ministre de l’administration du territoire, le président de la Commission électorale nationale indépendante, le président du Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité nationale, le président du Haut Conseil du Dialogue social.,.

Le dialogue politique, qui est une initiative du président du Faso, vise à offrir une opportunité aux acteurs de la scène politique d'apporter leur contribution à la consolidation du dialogue afin de renforcer la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso.

Avec la conviction qu’il est toujours possible d’améliorer la gouvernance, le président Kaboré s'est engagé, dans son discours d'ouverture, à transmettre toutes les propositions consensuelles au gouvernement et au parlement, dans le respect des attributions respectives de toutes les institutions républicaines.

Direction de la communication de la présidence du Faso