Aujourd'hui,
URGENT
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer

Le ministre de la Sécurité

POLITIQUE

Sur instruction du Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, le Premier Ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a présidé un séminaire gouvernemental sur la Politique de Sécurité Nationale (PSN) , ce vendredi 12 juillet 2019. Ainsi, les membres du Gouvernement ont pu se faire une idée du processus d’élaboration de ladite politique qui se veut inclusive.

Face aux nombreux défis sécuritaires de l’heure, le Gouvernement a opté pour une réponse globale. Pour ce faire, le 17 juin 2019, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a lancé les travaux de l’élaboration de la Politique de Sécurité Nationale (PSN), suivis d’un séminaire d’appropriation.

Une Commission pluridisciplinaire dirigée par le colonel-major Naba Théodore Palé a été mise sur place avec pour mission d’élaborer, dans un délai de 100 jours, la PSN du Burkina Faso, ainsi qu’un projet de loi sur la réorganisation de l’architecture générale de sécurité nationale.

Ce vendredi 12 juillet 2019, au cours d’un séminaire gouvernemental présidé par le Premier Ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, la Commission pluridisciplinaire a présenté aux membres du Gouvernement l’état des travaux de la PSN afin de recueillir leurs contributions et leurs suggestions dans le but d’aller de l’avant dans le cadre de l’élaboration de ce document.

Selon le Ministre de la Sécurité, Ousséni Compaoré, la vision du Chef de l’Etat est que le concept même de la sécurité nationale soit repensé.

« C’est dans ce cadre que le Président du Faso a donné des instructions pour que cette politique de sécurité nationale soit élargie. Il veut que cette politique de sécurité nationale soit élaborée dans un processus participatif et inclusif, c’est-à-dire que toutes les couches de la société puissent donner leurs points de vue sur ce qu’est la sécurité nationale. A la fin de l’élaboration de ce document, toutes les composantes de la société burkinabè doivent s’y retrouver parce que le document, suivant les instructions du Chef de l’Etat, doit être discuté à tous les niveaux. Même au niveau des provinces, nous devons discuter ce document et le faire adopter, le faire comprendre, le faire approprier par les populations », a-t-il fait comprendre.

Et le ministre d’ajouter que « le Chef de l’Etat veut que le concept de sécurité nationale soit approprié par les populations elles-mêmes et ne doit pas être une affaire seulement de technocrates, de militaires ou de policiers mais un concept partagé par tous les Burkinabè ».

DCI/PM

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé