Aujourd'hui,
URGENT
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération
Burkina: les trois opérateurs mobiles (ONATEL, ORANGE et TELECEL) comptent 19 millions d’abonnés, soit un taux de pénétration de 96%
Burkina: Macky Sall exprime sa solidarité au peuple burkinabè après l'attaque du convoi de la mine de Semafo à Boungou
Mali: le chef djihadiste Amadou Koufa placé sur la liste terroriste américaine
Côte d'Ivoire: Charles Blé Goudé sera jugé par le tribunal criminel à Abidjan
Burkina: les syndicats de la santé suspendent leur mouvement d'humeur engagé depuis plus de 6 mois suite à la reprise des négociations
Burkina: la Brigade spéciale des investigations Anti-terroristes chargée de l’enquête su l'attaque du convoi de la mine de Semafo
Burkina: au moins 37 morts dans une attaque terroriste contre un convoi de la société minière de Boungou (Semafo) à l'Est
Burkina: le député Daouda Simboro démissionne de son poste de député à l'Assemblée nationale
Climat: les États-Unis officialisent leur sortie de l'accord de Paris sur le climat

POLITIQUE

Les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’UEMOA ont réaffirmé, vendredi dans la soirée à Abidjan, « leur engagement politique à mettre en œuvre l’ECO », la future monnaie unique de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). C’était à l’issue des travaux de la 21e session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA.

Dans le communiqué final qui a sanctionné les travaux de la session d’Abidjan, les chefs d’Etat ont dit leur détermination à poursuivre la mise en œuvre de la monnaie unique. 

Pour y parvenir, les pays membres de l’Union préconisent l’approche graduelle avec les pays qui respectent les critères de convergence. A cet effet, ils ont exhorté les autres pays à poursuivre les réformes nécessaires pour se conformer aux critères. Le président ivoirien Alassane Ouattara a été mandaté par ses pairs de l’UEMOA pour conduire les pays l’union vers l’ECO.

Un des actes forts de la conférence des chefs d’Etat a été également la modification des dispositions du Traité de l’Union du 20 janvier 2007. A travers cette modification, les chefs d’Etat veulent doter le conseil de l’épargne public et des marchés financiers, d’une dénomination en phase avec les missions de l’organe de régulation du marché financier au plan international. Au terme de cette modification le conseil de l’épargne public et des marchés financiers devient la Haute autorité des marchés financiers 

En outre, les chefs d’Etat qui se sont réjouis du lancement du mécanisme de financement des PMI-PME, ont décidé de maintenir 0,80% le taux de prélèvement communautaire de solidarité.

Sur le plan sécuritaire, les pays membres de l’UEMOA, tout en condamnant « vigoureusement » les attaques terroristes au Burkina Faso, au Mali et au Niger, ont réaffirmé « leur solidarité » envers ces pays.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé