Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

©présidence du Faso

POLITIQUE

Ceci est la déclaration du président du Faso sur la situation du paludisme. Il a exhorté l’ensemble des Burkinabè  à une mobilisation exemplaire afin que dans nos familles, aucun cas de paludisme ne survienne. 

« La commémoration en différé de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme et le lancement demain 28 juin 2019 à Bobo-Dioulasso de la campagne de distribution universelle de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action constituent deux évènements majeurs de notre agenda pour la santé des Burkinabè. 

Il vous souviendra que c’est sous le thème : « Zéro palu ! Je m’engage », que la journée mondiale de lutte contre ce fléau a été placée cette année.

Au moment où le rapport 2017 de l’OMS révèle que la lutte contre le paludisme enregistre un grand recul avec plus de cinq millions de cas supplémentaires par rapport à 2016, nous devons tous nous mobiliser pour lutter plus énergiquement contre cette maladie. 

La lutte contre le palu nécessite un investissement continu de la part des professionnels de santé et un réel engagement politique de l’Etat, des communautés et du secteur privé. 

C’est pourquoi, j’exhorte, chaque Burkinabè, où qu’il soit, à une mobilisation exemplaire afin que dans nos familles, aucun cas de paludisme ne survienne. 

Cet engagement qui, a priori, semble utopique, est bien possible. Cela a été possible ailleurs, et est également possible chez nous.

A cet égard, la campagne de distribution universelle de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action, constitue un signal fort qui nous invite à sortir massivement sur les sites de distribution pour les obtenir. Je souhaite à tous et à chacun, d’en faire un bon usage. 

C’est l’occasion pour moi de renouveler mes remerciements aux partenaires techniques et financiers qui demeurent toujours à nos côtés afin que nous puissions relever les défis dans tous les domaines et particulièrement dans celui de la lutte contre le paludisme. 

Je voudrais ici, en mon nom propre et au nom du Gouvernement, vous rassurer de notre engagement à accompagner cette lutte dans un élan populaire vers son élimination complète.

Pour un Burkina Faso sans paludisme, individuellement et collectivement, engageons nous. »

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé