Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

POLITIQUE

Le parti le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) devait tenir une rencontre ce dimanche 23 juin 2019 au stade du 4 août avec l’ensemble de ses secrétaires généraux. Malheureusement, une partie des militants du parti ont pris d’assaut les lieux pour réclamer la démission de l’actuel président, Eddie Komboïgo. Quelques heures plus tard, ladite rencontre a pu se tenir et le président Eddie Komboïgo tout en invitant l’ensemble des militants à la sérénité, a indiqué que «Rien n’arrêtera le CDP dans sa marche pour la conquête du pouvoir.»


Une journée très mouvementée pour l’ancien parti au pouvoir de Blaise Compaoré ce dimanche matin. En effet, suite au verdict du Tribunal de grande instance de Ouagadougou qui a intimé l’ordre à la direction du parti de se conformer à ses textes, notamment celui de limiter les membres de son Bureau politique national à 600, les secrétaires généraux ont été convoqués ce dimanche matin dans la salle Mathias Sanou du stade du 4 août de Ouagadougou pour une réunion de concertation. Mais à la surprise générale, des militants du parti ont pris d’assaut les lieux, demandant la démission de Eddie Komboïgo.

Des heures après, Eddie Komboïgo est venu lui-même présider ladite rencontre. Face à la presse, l’actuel président du CDP a laissé entendre que ce sont des jeunes qui sont venus troubler la réunion par manipulations. «Nous ne pouvons pas faire une commission où enlever qui que ce soit pour rester dans la fourchette des 600 noms. Mais je demande à l’ensemble des militants de rester sereins et unis derrière le parti. Parce que rien n’arrêtera la marche du parti dans la conquête du pouvoir», a-t-il indiqué.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé