Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le conseiller municipal de Gnatan (Yagha) assassiné par des hommes armés non identifiés le 19 novembre 2019 (Infowakat.net). 
Burkina: Le CSC suspend l'émission "Biibémooré" de Optima FM pour 3 mois pour manquements à la loi, à l'éthique et à la déontologie. 
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»

POLITIQUE

Le parti le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) devait tenir une rencontre ce dimanche 23 juin 2019 au stade du 4 août avec l’ensemble de ses secrétaires généraux. Malheureusement, une partie des militants du parti ont pris d’assaut les lieux pour réclamer la démission de l’actuel président, Eddie Komboïgo. Quelques heures plus tard, ladite rencontre a pu se tenir et le président Eddie Komboïgo tout en invitant l’ensemble des militants à la sérénité, a indiqué que «Rien n’arrêtera le CDP dans sa marche pour la conquête du pouvoir.»


Une journée très mouvementée pour l’ancien parti au pouvoir de Blaise Compaoré ce dimanche matin. En effet, suite au verdict du Tribunal de grande instance de Ouagadougou qui a intimé l’ordre à la direction du parti de se conformer à ses textes, notamment celui de limiter les membres de son Bureau politique national à 600, les secrétaires généraux ont été convoqués ce dimanche matin dans la salle Mathias Sanou du stade du 4 août de Ouagadougou pour une réunion de concertation. Mais à la surprise générale, des militants du parti ont pris d’assaut les lieux, demandant la démission de Eddie Komboïgo.

Des heures après, Eddie Komboïgo est venu lui-même présider ladite rencontre. Face à la presse, l’actuel président du CDP a laissé entendre que ce sont des jeunes qui sont venus troubler la réunion par manipulations. «Nous ne pouvons pas faire une commission où enlever qui que ce soit pour rester dans la fourchette des 600 noms. Mais je demande à l’ensemble des militants de rester sereins et unis derrière le parti. Parce que rien n’arrêtera la marche du parti dans la conquête du pouvoir», a-t-il indiqué.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé