Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

POLITIQUE

La Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder) a organisé une conférence de presse ce jeudi 19 janvier 2017 à Ouagadougou pour présenter le bilan des trois mois de ses activités et installer le nouveau bureau pour les trois prochains mois. Et c’est Gilbert Noel Ouédraogo, président de l’ADF/RDA, qui est porté à la présidence de cette coalition.


Au cours de son premier trimestre d’existence, la Coder a réalisé plusieurs activités tant sur le plan organisationnel, de l’adoption de programmes d’actions en passant par le volet communicationnel à l’endroit de la population.  Concernant l’organisation et les règles internes, le président sortant, Ablassé Ouédraogo, a noté avec satisfaction que la Coder a fait une prouesse en se dotant en seulement trois mois d’existence de tous les textes fondamentaux et nécessaires régissant son fonctionnement et son organisation.

Pour ce qui est du programme des rencontres et d’échanges, « la Coder a eu le privilège de rencontrer la quasi-totalité des autorités et personnes ressources identifiées », a affirmé M. Ouédraogo, en ajoutant que « les échanges riches et instructifs avec ces autorités, les conseils donnés et surtout leurs encouragements à l‘endroit de la Coder nous incitent à persévérer, malgré les nombreux obstacles et à travailler davantage en faveur de la consolidation de la paix (…) et du développement du Burkina Faso à travers la réalisation de la réconciliation nationale».

S’adressant au nouveau président, Gilbert Ouédraogo, le président sortant dit ne pas douter de sa capacité à conduire la Coder vers des sommets pendant son mandat. Et, Gilbert Ouédraogo dit poursuivre les actions de son prédécesseur. Il l’a félicité pour le mandat qui a été le sien car, ce mandat a permis d’assoir les fondations de la Coder.

Selon lui, le programme d’activités continuera à être déroulé. «Nous allons poursuivre les rencontres avec les autorités coutumières, religieuses et civiles. C’est ainsi que nous envisageons rencontrer le chef des Bobos Mandarè, le chef du Goulmou». Aussi, il est prévu des conférences publiques. «Nous voudrions tenir une à Bobo-Dioulasso et la stratégie que nous avons retenue est d’organiser ces conférences avec des intellectuels de la région pour parler des valeurs du pardon, de  la réconciliation en utilisant la culture traditionnelle», a précisé le président de la Coder.

Par ailleurs, le nouveau bureau de la Coder veut étendre ses activités au niveau international. «Nous allons aussi essayer d’étendre nos activités à l’international par ce que nous devons pouvoir mettre en place des sections de la Coder à l’étranger. Aussi, mettre en place des comités dans toutes les provinces du Burkina Faso».

Le nouveau président, au nom de tous les présidents des partis membres de la Coder, a salué le travail accompli par Ablassé Ouédraogo et l’a remercié pour avoir permis d’atteindre les résultats auxquels ils sont parvenus en trois mois d’activités. Et, pour bien accomplir et mener à bien la mission qui est la leur, le président entrant et son bureau sollicite l’accompagnement de ses pairs.

«Nous allons continuer à travailler avec la même vision en renforçant  l’esprit d’ équipe et en poursuivant la mise en œuvre du programme que nous nous sommes donné qui est celui de pouvoir faire en sorte qu’un jour les fils et filles du Burkina Faso puissent s’assoir ensemble à la même table et regarder ensemble dans la même direction pour le bien être du notre pays», a conclu Gilbert Ouédraogo, président de la Coder.

Composition du nouveau bureau de la Coder

Président : Gilbert Noel Ouédraogo (ADF_RDA);
1er vice-président : Rasmané Ouédraogo (NAFA);
2ème vice-président : Achille Tapsoba (CDP)
Président du Comité technique d’action et de coordination : Amadou Dabo (UNDD)

Ylkohanno Somé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir