Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

POLITIQUE

Après les plaidoiries de la partie civile, c'était au tour du parquet militaire de faire les réquisitions de peines. Cela a pris toute la journée du lundi 17 juin 2019. Les peines requises par le ministère public vont de 15 mois avec sursis à la peine d'emprisonnement à perpétuité.

Le parquet demande au juge de prononcer une peine d'emprisonnement à vie pour les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Yipénè Bassolé. Il demande également de retirer les grades des 2 généraux. Le général Gilbert Diendéré est poursuivi pour attentat à la sûreté de l'Etat, meurtre, trahison et coup et blessures. Le général Djibril Yipénè Bassole lui est poursuivi pour complicité d'attentat à la sûreté de l'Etat, meurtre, trahison et coups et blessures. 

Le parquet demande également au juge de prononcer une peine de cinq ans de prison assortis de sursis  contre le Colonel major Boureima Kéré, l’ancien député Salifou Sawadogo, Léonce Koné et Herman Yameogo. Ils sont poursuivis pour complicité d'attentat à la sûreté de l'Etat. Le ministère public requiert également 10 ans d'emprisonnement ferme pour le journaliste Ouédraogo Adama dit Damiss. Lui est poursuivi pour complicité d'attentat à la sûreté de l'Etat, meurtre, coups et blessures.

Le parquet militaire a par ailleurs déclaré non établi en fait et en droit les charges contre le colonel Bationo Omer et le capitaine Ouédraogo Seydou Gaston pour coups et blessures et a donc réclamé leur acquittement.

Me Guy Hervé Kam (avocat des parties civiles) et Me Olivier Yelkouni (avocat de la défense) se sont prononcés après la réquisition des peines du parquet militaire. Pour Guy Hervé Kam, : « Les réquisitions des peines du parquet nous ont un peu surpris, dans la mesure ou le parquet a requis tant et tant de peines pour tel accusé sans nous dire pourquoi telle peine a été requise pour telle personne. Les regards sont tournés maintenant vers la juridiction, nous espérons qu'elle au moins à travers sa décision saura pourquoi tel accusé a telle peine et non telle autre peine ». « La perpétuité proposée, c'est l'avis du parquet. C'est le tribunal qui décide donc en toute indépendance. La perpétuité ne peut pas m'émouvoir. Je vais prendre tout mon temps pour expliquer au tribunal ce que j'ai à dire », a  laissé entendre pour sa part Me Yelkouni.

L'audience a été suspendue et reprendra le jeudi 27 juin 2019 avec les plaidoiries de la défense.

 

               

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir