Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a procédé ce samedi à Sandogo, village de la commune de Boussé dans la province du Kourwéogo, à la pose d’une première pierre, marquant ainsi le lancement officiel de la construction de 100 complexes scolaires dans cinq régions du pays.

Fruit de l’engagement du chef de l’Etat avec l’accompagnement de la République populaire de Chine, la réalisation des 100 complexes scolaires soit 300 salles de classe, va permettre de résorber les classes sous paillotte dans les régions du Centre-ouest, du Nord, des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun et du Plateau Central. Chaque complexe sera composé de 3 salles de classe équipées et dotées de kits solaires, d’un bureau et d’un magasin, ainsi que d’un forage et de deux blocs de latrines pour les élèves et le personnel enseignant. 

« Nous avons pris un engagement, et (…..) nous nous battons pour poursuivre de façon durable notre action, pour respecter cet engagement qui consiste à faire en sorte que tous les enfants burkinabè puissent aller à l’école dignement et dans des conditions meilleures » a déclaré le président du Faso.

« Nous avons normalisé plus de 1900 écoles qui sont passées de trois à six classes. Ça veut dire que là également des infrastructures supplémentaires ont été réalisées » a ajouté le chef de l’Etat, face aux médias. Roch Marc Christian Kaboré a aussi exprimé sa gratitude à la République populaire de Chine « pour cette nouvelle amitié que nous avons tissée ».

Le délai d’exécution des infrastructures est de 5 mois.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé