Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Ceci est un communiqué de presse de l’Opposition politique sur l’attaque de l’Eglise de Toulfè (Province du Loroum/Région du Nord) intervenue hier dimanche qui a causé la mort de 4 fidèles chrétiens dont un catéchiste à la retraite.   

C’est avec consternation que l’Opposition politique a appris qu’une église catholique du village de Toulfè, dans la province du Loroum, a été attaquée par des terroristes le dimanche 26 mai 2019. 

Cette attaque a causé quatre morts et des blessés. 

Tout en condamnant sans réserve aucune cet acte lâche, l’Opposition présente ses vives condoléances aux familles éplorées et à l’Eglise catholique. Elle souhaite un prompt et total rétablissement aux blessés. 

Les terroristes, après avoir tenté de créer le chaos entre différentes communautés ethniques et régionales, cherchent désormais à manipuler la fibre religieuse pour nourrir l’industrie de la haine et de la terreur. 

Mais, la grande solidarité des différentes communautés religieuses constitue un frein à ce sinistre projet.  

Notre modèle de promotion de la tolérance religieuse est unique et a été pendant longtemps efficace. Mais face à l’ingéniosité diabolique de l’ennemi, nous devons renforcer les ponts entre les religions du Burkina Faso, et montrer que, jamais, nous ne céderons.

Vive le Burkina Faso, un et indivisible !

Vive la tolérance religieuse !

Ouagadougou, le 27 mai 2019

Le Chef de file de l’Opposition politique

Zéphirin DIABRE

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir