Aujourd'hui,
URGENT
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)

POLITIQUE

La première session du Cadre de Concertation du Premier Ministère (CCPM) de l’année 2019 s’est déroulée ce jour 23 mai 2019 sous le thème : « Le Premier Ministère face aux enjeux de la mesure de performance ». Présidée par le premier responsable de l’institution, Christophe Joseph Marie Dabiré, cette activité avait pour objectif de faire le point de la situation d’exécution des activités au cours de l’année 2018 et d’adopter les rapports d’évaluation des performances des années 2017 et 2018.

En dépit des contraintes financières et du contexte sécuritaire défavorable, le bilan de mise en œuvre des activités du Premier Ministère est assez satisfaisant. Des résultats significatifs ont été atteints, avec une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du département en 2018.

Dans le cadre de la modernisation de l’administration publique, l’évaluation annuelle des structures publiques est plus que d’actualité. C’est pourquoi, le Premier Ministère a entrepris l’évaluation de ces structures rattachées, conformément au décret portant modalités d’évaluation de la performance des structures de l’administration publique.

Le Premier Ministère s’est réuni autour de son premier responsable, Christophe Joseph Marie Dabiré, ce jour-ci dans le cadre de la première session du Cadre de Concertation du Premier Ministère (CCPM) de l’année 2019, sous le thème : « Le Premier Ministère face aux enjeux de la mesure de performance ». L’évaluation des performances des structures vise à s’assurer de l’obtention des résultats escomptés afin d’améliorer les services offerts par l’institution. Il s’agit d’un processus destiné à mesurer les progrès et les réalisations, comparés aux résultats attendus.

Selon Christophe Joseph Marie Dabiré, c’est l’occasion de se poser non seulement la question du « comment », mais aussi du « pourquoi » des objectifs atteints. A son avis, il s’agit de marquer un arrêt afin d’apprécier les réalisations faites au cours des périodes sous revues, de tirer les leçons des actions réalisées et au besoin, se repositionner par rapport aux objectifs à atteindre et annoncer des actions pour l’année 2019.

« Au cours de 2018, en dépit des contraintes financières et du contexte sécuritaire défavorable, le Premier Ministère a relevé de nombreux défis au regard des résultats atteints. La performance globale des structures est de 63,3%. En effet, le bilan de mise en œuvre des activités est assez satisfaisant et des résultats significatifs ont été enregistrés », a-t-il fait savoir.

Pour lui, cette session s’ouvre dans un contexte marqué par des revendications sociales dans différents secteurs, qui portent un coup dur à la bonne marche des activités de l’administration publique.

Et le Chef du Gouvernement de poursuivre : « Ces revendications sommes toutes légitimes ne doivent pas nous laisser perdre de vue, la nécessité de la recherche de nous laisser guider par l’intérêt général. Je me réjouis de l’environnement apaisé qui prévaut dans notre institution et je vous invite à privilégier un dialogue social fécond gage de toute réussite dans la conduite de notre cation ».

Par ailleurs, il a laissé entendre que le Premier ministère, dans son rôle de coordination des actions des départements ministériels, se doit d’être, par son dynamisme, « une institution de proue qui soutient avec responsabilité la coordination de l’action gouvernementale pour une mise en œuvre efficace de la politique de développement ». Il a indiqué que l’adhésion de ces collaborateurs à cette vision exige d’eux, le respect de certains principes directeurs dans l’accomplissement des tâches quotidiennes, notamment, la responsabilité, l’excellence, la performance et l’esprit d’équipe. A cela s’ajoutent, le respect mutuel, la culture de la solidarité, de l’intégrité, de la confidentialité, de l’esprit de dévouement et le sens du bien commun. 

DCI/PM

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé