Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

La première session du Cadre de Concertation du Premier Ministère (CCPM) de l’année 2019 s’est déroulée ce jour 23 mai 2019 sous le thème : « Le Premier Ministère face aux enjeux de la mesure de performance ». Présidée par le premier responsable de l’institution, Christophe Joseph Marie Dabiré, cette activité avait pour objectif de faire le point de la situation d’exécution des activités au cours de l’année 2018 et d’adopter les rapports d’évaluation des performances des années 2017 et 2018.

En dépit des contraintes financières et du contexte sécuritaire défavorable, le bilan de mise en œuvre des activités du Premier Ministère est assez satisfaisant. Des résultats significatifs ont été atteints, avec une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du département en 2018.

Dans le cadre de la modernisation de l’administration publique, l’évaluation annuelle des structures publiques est plus que d’actualité. C’est pourquoi, le Premier Ministère a entrepris l’évaluation de ces structures rattachées, conformément au décret portant modalités d’évaluation de la performance des structures de l’administration publique.

Le Premier Ministère s’est réuni autour de son premier responsable, Christophe Joseph Marie Dabiré, ce jour-ci dans le cadre de la première session du Cadre de Concertation du Premier Ministère (CCPM) de l’année 2019, sous le thème : « Le Premier Ministère face aux enjeux de la mesure de performance ». L’évaluation des performances des structures vise à s’assurer de l’obtention des résultats escomptés afin d’améliorer les services offerts par l’institution. Il s’agit d’un processus destiné à mesurer les progrès et les réalisations, comparés aux résultats attendus.

Selon Christophe Joseph Marie Dabiré, c’est l’occasion de se poser non seulement la question du « comment », mais aussi du « pourquoi » des objectifs atteints. A son avis, il s’agit de marquer un arrêt afin d’apprécier les réalisations faites au cours des périodes sous revues, de tirer les leçons des actions réalisées et au besoin, se repositionner par rapport aux objectifs à atteindre et annoncer des actions pour l’année 2019.

« Au cours de 2018, en dépit des contraintes financières et du contexte sécuritaire défavorable, le Premier Ministère a relevé de nombreux défis au regard des résultats atteints. La performance globale des structures est de 63,3%. En effet, le bilan de mise en œuvre des activités est assez satisfaisant et des résultats significatifs ont été enregistrés », a-t-il fait savoir.

Pour lui, cette session s’ouvre dans un contexte marqué par des revendications sociales dans différents secteurs, qui portent un coup dur à la bonne marche des activités de l’administration publique.

Et le Chef du Gouvernement de poursuivre : « Ces revendications sommes toutes légitimes ne doivent pas nous laisser perdre de vue, la nécessité de la recherche de nous laisser guider par l’intérêt général. Je me réjouis de l’environnement apaisé qui prévaut dans notre institution et je vous invite à privilégier un dialogue social fécond gage de toute réussite dans la conduite de notre cation ».

Par ailleurs, il a laissé entendre que le Premier ministère, dans son rôle de coordination des actions des départements ministériels, se doit d’être, par son dynamisme, « une institution de proue qui soutient avec responsabilité la coordination de l’action gouvernementale pour une mise en œuvre efficace de la politique de développement ». Il a indiqué que l’adhésion de ces collaborateurs à cette vision exige d’eux, le respect de certains principes directeurs dans l’accomplissement des tâches quotidiennes, notamment, la responsabilité, l’excellence, la performance et l’esprit d’équipe. A cela s’ajoutent, le respect mutuel, la culture de la solidarité, de l’intégrité, de la confidentialité, de l’esprit de dévouement et le sens du bien commun. 

DCI/PM

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir