Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a assisté ce dimanche dans la journée, au sanctuaire marial Notre Dame de Yagma, à la messe de clôture de la 3e assemblée plénière de la Conférence épiscopale régionale d’Afrique de l’Ouest (RECOWA-CERAO).

Cette rencontre, débutée le 13 mai 2019 dans la capitale burkinabè, a réuni 150 évêques des 15 pays de l’Afrique de l’Ouest sous le thème : « la nouvelle évangélisation et le développement humain intégral dans l’Eglise famille de Dieu en Afrique de l’Ouest ».

L’archevêque de Ouagadougou, le cardinal Philippe Ouédraogo, a exprimé sa gratitude au président du Faso pour « sa proximité et sa bienveillante sollicitude ». Il a également invité l’ensemble des Burkinabè à « prier avec foi et espérance » pour le Burkina Faso et pour tous les pays victimes d’attaques terroristes.

L’archevêque de Jos au Nigéria, Mgr Ingnatius Kaigama, qui a célébré la messe a, pour sa part, invité les fidèles à prôner l’amour pour lutter contre l’extrémisme et la haine.

Par ailleurs dans leur message pastoral « de paix, d’encouragement et d’espérance », les évêques ont condamné le terrorisme et les violences communautaires et religieuses qui endeuillent notre pays. « Nous exprimons vos vives condamnations, notre solidarité et notre compassion au peuple burkinabè» a déclaré l’évêque d’Abgoville, Mgr Alexis Touabley, qui a soutenu que la présence de l’ensemble des évêques de l’Afrique de l’Ouest au Burkina Faso, en dépit de la situation sécuritaire, est « un signe de proximité affective et effective ».

Les évêques ont également réaffirmé leur volonté et leur engagement à combattre toutes les formes de violences et de manipulations ourdies par les ennemis de la paix et de Dieu. « Nous ne céderons jamais à leurs manipulations » a soutenu Mgr Alexis Touabley.

Direction de la communication de la présidence du Faso