Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Les deux ex-otages français, et la Sud-Coréénne, libérés vendredi dernier au cours d’une opération dans le nord du Burkina, ont été reçus par le président Roch Marc Christian Kaboré, ce samedi 11 mai 20149. Excepté l’Américaine, les autres ex-otages, par la voix du Français Lassimouillas Laurent, ont salué la mémoire des soldats français morts pour les libérer de «cet enfer».

A Kosyam dans la matinée de ce samedi, les deux Français et la Sud-Coréenne, accompagnés par l’ambassadeur de France au Burkina et des membres de la délégation venue de Paris pour les reconduire en France, ont reçu la compassion du peuple burkinabè via le président Roch Marc Christian Kaboré.

«Toutes nos pensées vont aux familles des soldats et aux soldats qui ont perdu la vie pour nous libérer de cet enfer Nos condoléances aux familles des soldats tombés sous les balles assassines, parce que nos pensées sont ambivalentes par rapport à tout ce qui nous arrive. Une pensée aussi à notre chauffeur guide béninois qui a perdu la vie au tout début de notre enlèvement. Nous remercions les autorités françaises et Burkinabè d’avoir participé à notre libération et à ce que nous soyons loin de tout cet enfer que nous avons vécu. Merci», tels sont les propos de l’ex-otage Laurent Lassimouillas à la sortie d’audience avec le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

Le chef de la diplomatie burkinabè Alpha Barry a exprimé sa solidarité avec le peuple français et a relevé l’importance de la coopération militaire entre les deux pays. Les autorités burkinabè ont par ailleurs précisé que quinze militaires burkinabè, membres des forces spéciales, ont participé à l’opération qui a permis la libération des otages, en plus du soutien dans le cadre des renseignements, de l’armée américaine.