Aujourd'hui,
URGENT
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  
Covid-19: la Banque africaine de développement accorde 27 millions de dollars à l’Union africaine pour renforcer l’Initiative de réponse. 

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé ce samedi un séminaire gouvernemental sur la rationalisation du système de rémunération des agents de la Fonction publique.

Au cours de cette rencontre, les conclusions des travaux des techniciens sur la rémunération des agents publics ont été restituées aux membres du gouvernement, dans le but de recueillir leurs observations pour la suite de l’opération. « Au sortir de ce séminaire, le gouvernement a réaffirmé la nécessité de poursuivre le processus », a indiqué le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale, Séni Ouédraogo, porteur du dossier.

Pour lui, la prochaine étape prévoit d’autres rencontres avec les partenaires sociaux et les groupes traditionnels et religieux, pour le même exercice. « Quand nous aurons intégré les observations des uns et des autres, nous déciderons d’une date pour la conférence de la restitution des travaux », a soutenu le ministre Ouédraogo.

Il a ajouté que l’Etat n’a pas d’autre alternative que de continuer cette réforme sur les rémunérations et la réduction du train de vie de l’Etat, en vue d’assurer un traitement équitable entre les fonctionnaires, et de faire des économies pour des investissements structurants.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir