Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Dans ce communiqué, le ministère de la justice apporte une mise au point sur « des rumeurs » faisant état de la démission de la procureure du Faso près le TGI de Ouagadougou, Maïza Sérémé, pour des raisons de pressions politiques. Pour le département de la justice, il s’agit d’une mutation voulue par l’intéressée auprès du parquet de la Cour d’appel de Ouagadougou. 

Suite à des publications faisant état d’une démission du Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour des pressions que l’intéressée aurait reçues, parues dans certains médias et sur les réseaux sociaux, le Ministère de la Justice porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale les informations suivantes :

- l’appel à candidature lancé par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) pour le poste de Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou est consécutif à la volonté d’être affectée au parquet de la cour d’appel de Ouagadougou de l’actuelle titulaire du poste, manifestée par un écrit reçu au CSM depuis 2018. L’acceptation de sa demande de mutation entraînera la vacance du poste qu’elle occupe, d’où la nécessité de lancer un appel à candidature pour pourvoir à son remplacement, comme le prévoit le statut de la magistrature. Du reste, d’autres appels à candidatures ont été lancés pour des fonctions dans les cours et tribunaux, à cause du départ imminent de leurs titulaires pour des motifs tant personnels, professionnels que statutaires ;

- à ce jour, le Ministère n’est pas informé d’une quelconque démission d’un procureur du Faso de son poste pour des motifs de mésententes avec son supérieur hiérarchique ou pour des pressions quelconques.

Ministère de la Justice

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir