Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

POLITIQUE

Après trois années de black-out médiatique, l’ancien Premier ministre de la Transition,  Yacouba Isaac Zida a accordé une interview à nos confrères de France 24, diffusée ce mercredi 27 mars 2019 au cours du Journal Afrique. Il n’a pas exclu de se présenter à la présidentielle de 2020.

Dans l’entretien, l’ancien N°2 de l’ex-Régiment de Sécurité présidentielle revient, entre autres,  sur les raisons de son exil canadien, la gestion de la transition, le procès du coup d’Etat manqué, et la crise sécuritaire que connait actuellement le Burkina.

« Toutes sortes de calomnies mensongères ont été dites sur mon compte, j’ai observé le silence et comme vous le savez, il y’a un temps pour se taire et un temps  pour parler » a-t-il dit pour justifier son black-out médiatique et son retour. Mais bien avant cette sortie télévisée, l’ex-général de l’armée burkinabè avait publié en octobre 2018 ses mémoires intitulés « Je sais qui je suis » dans lesquels il se prononce sur les événements qui ont marqué la vie de la nation d’octobre 2014 à son exil canadien en janvier 2016.  

Interrogé sur son avenir politique, Yacouba Issac Zida a estimé qu’il ne s’est pas encore prononcé sur la question mais a tout de même laissé la porte ouverte en ses  termes. « Je n’exclus pas la possibilité d’être candidat en 2020 ».

Ces dernières semaines, des mouvements de jeunesses ont réclamé la candidature de l’ancien Premier ministre à l’élection présidentielle de 2020 car étant considéré par ces derniers, comme étant l’homme de la situation. 

Président du Faso aux premières heures de la chute de Blaise Compaoré en 2014 à la désignation du président de la Transition politique, Yacouba Issac Zida été près d'une année chef du gouvernement de la Transition jusqu'à l’élection en novembre 2015 de Roch Marc Christian Kaboré. Il est en exil au Canada depuis janvier 2016. Bombardé Général de division à la fin de la Transition, il a été radié des effectifs de l'armée pour "désertion en temps de paix".

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé