Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

POLITIQUE

Au cours de la séance de travail qu'il a eue ce 24 mars 2019 avec le Conseil de sécurité de l'ONU, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a tenu à souligner à ses interlocuteurs, que la question des droits humains est centrale dans l'intervention des forces de défense et de sécurité, sur le terrain de la lutte contre le terrorisme, et que le gouvernement veille au respect scrupuleux des libertés individuelles et collectives.

La mission des Forces de défense et de sécurité (FDS) est de protéger les populations, les personnes et les biens, et de défendre l’intégrité du territoire. 

Le respect du droit à la vie, du droit à l’intégrité physique des personnes et du droit à un procès équitable tels que garantis par les instruments juridiques de protection des droits de l’homme auxquels le Burkina Faso est partie, est un engagement permanent.

Dans ce sens, Roch Marc Christian Kaboré a révélé que plus de 700 présumés terroristes sont incarcérés pour les besoins des enquêtes.

 

Direction de la Communication de la présidence du Faso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé