Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Au cours de la séance de travail qu'il a eue ce 24 mars 2019 avec le Conseil de sécurité de l'ONU, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a tenu à souligner à ses interlocuteurs, que la question des droits humains est centrale dans l'intervention des forces de défense et de sécurité, sur le terrain de la lutte contre le terrorisme, et que le gouvernement veille au respect scrupuleux des libertés individuelles et collectives.

La mission des Forces de défense et de sécurité (FDS) est de protéger les populations, les personnes et les biens, et de défendre l’intégrité du territoire. 

Le respect du droit à la vie, du droit à l’intégrité physique des personnes et du droit à un procès équitable tels que garantis par les instruments juridiques de protection des droits de l’homme auxquels le Burkina Faso est partie, est un engagement permanent.

Dans ce sens, Roch Marc Christian Kaboré a révélé que plus de 700 présumés terroristes sont incarcérés pour les besoins des enquêtes.

 

Direction de la Communication de la présidence du Faso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir