Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays

POLITIQUE

Le Bureau politique national de la Nouvelle alliance du Faso (Nafa) a tenu sa première session ordinaire de l’année 2019 ce samedi 9 mars 2019 à Ouagadougou. Cette rencontre selon le professeur Mamoudou Dicko, secrétaire exécutif de la Nafa, permettra de redynamiser les structures de base du parti. En outre, Mamoudou Dicko a indiqué en début de séance, que l’évacuation du mentor du parti, le général Djibril Bassolé n’a été objet d’aucune négociation.

La Nafa entend occuper le terrain politique afin d’apporter sa contribution dans l’amélioration de la gouvernance du Burkina. Guider par ce leitmotiv, le parti affûte ses armes pour les échéances électorales à venir. La session ordinaire du BPN ce samedi, est donc un pan des activités du parti. Il s’agira donc pour les membres venus des différentes provinces, de discuter sur l’état des lieux sur la mise en place des structures du parti ; le bilan financier ; le programme politique ; la dynamisation à nouveau du parti et les perspectives pour les élections de 2020.

«Il est important pour nous de revoir notre vision pour 2020 et de discuter sur nos stratégies pour l’implantation du parti et la conquête du pouvoir», a laissé entendre le Pr Dicko. C’est donc une réunion assez importante qui donne un nouveau départ au niveau de la Nafa. Pour la Nafa, la cohésion en interne est si importante, qu’il ne faut pas se laisser «distraire».

Sur l’évacuation du général Djibril Bassolé le 6 mars dernier, Mamoudou Dicko affirme qu’il n’y a eu aucune négociation préalable. «Comme l’a indiqué le communiqué du gouvernement, ce ne sont que les prescriptions des droits humains qui ont été respectées. Il n’y a eu aucun accord entre le parti et le gouvernement. Et nous nous réjouissons de cela», fait remarquer M. Dicko. Il ajoute par ailleurs, qu’un général ne fuit pas. Pour lui, c’est parce que Djibril Bassolé jouit d’une certaine probité que sa candidature est portée par la Nafa. Sur son état de santé, le Pr Dicko rassure que le général est bien arrivé à Tunis et qu’il a été immédiatement pris en charge par les équipes médicales compétentes. «Par nos prières continues, il s’en remettra totalement, et sous peu, dès que possible, il sera de retour au Faso, car il a une vision claire non seulement pour le Burkina mais aussi pour notre sous-région Africaine», a-t-il conclu.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé