Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

POLITIQUE

Selon des sources dignes de foi, des manœuvres souterraines seraient en cours pour de nouveau changer le statut de la Cameg. 

Considérée depuis sa création comme une "vache à lait", la centrale d'achat de médicaments génériques n'a de cesse de susciter l'appétit de divers acteurs.

L'indépendance retrouvée de l'institution et la transparence instaurée dans la passation des marchés ne seraient pas du goût de certains lobbies.

Les tractations en cours viseraient à transformer la Cameg en EPE placée sous la tutelle du ministère de la Santé. 

Les partenaires techniques et financiers observeraient ces manœuvres avec agacement: «si ces manœuvres étaient avérées, ce serait un véritable gâchis et une perte de confiance à l'endroit des autorités sanitaires», confie un diplomate.

A la Cameg, c'est le silence radio.

Contacté par Fasozine, la ministre de la Santé, Pr Claudine Lougué, nous a assuré qu’elle ignorait ce qui se trame. «Je ne sais pas ce qui se passe à la Cameg. Il y a des instances. Et parmi ces instances, nous, nous gérons le conseil d’administration en tant que PCA. Mais il y a l’AG [Assemblée générale, Ndlr], qui dépasse le PCA». 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé