Aujourd'hui,
URGENT
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone

Photo: MATDCS

POLITIQUE

Six partis politiques (2 de la majorité et 4 de l’opposition) ont reçu ce mardi 29 janvier 2019 à Ouagadougou, la subvention destinée aux activités hors campagne au titre de l’année 2018. La cérémonie de remise des chèques a été présidée par le ministre d’Etat, en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo.

Le montant cumulé des chèques reçus par les représentants des partis bénéficiaires est de 500 millions de FCFA. Ledit montant est la part de subvention de l’Etat au titre de l’année 2018 pour le financement des activités politiques hors campagne électorale.

Comme l’a rappelé le ministre, ce financement est accordé aux partis et formations politiques ayant obtenu au moins 3% de suffrages exprimés aux dernières élections législatives de 2015. La somme des 500 millions est repartie donc au prorata des suffrages obtenus par chaque parti éligible.

Au titre de l’année 2018, six partis politiques bénéficient de cette subvention. Il s’agit du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir, qui reçoit 218,5 millions de FCFA, de l’Union pour le Progrès et le changement (UPC) avec 129,3 millions de FCFA, du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) avec 83,15 millions de FCFA, de la Nouvelle Alliance du Faso (Nafa) avec 26,15 millions de FCFA, de l’Union pour la renaissance, parti sankariste (Unir/PS) avec 23,6 millions de FCFA et de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération-Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) qui ferme la liste avec  19,3 millions de FCFA. 

Cette subvention est régie  par la loi sur le financement des partis politiques et des campagnes électorales et du décret 2015-1364/PRES-TRANS/PM/MATD/MEF/MJDHPC du 20 novembre 2015 portant modalités d’utilisation de la subvention publique des activités politiques de campagnes électorales et hors campagnes électorales. 

Les différentes sommes reçues par les partis politiques doivent être utilisées pour les activités de formation politique des membres et sympathisants des partis et formations politiques, la couverture médiatique des évènements des partis et formations politiques,  la tenue des instances statutaires des partis et formations politiques et l’édition et la promotion d’ouvrages sur l’idéologie politiques des partis et formations politiques, etc.

Les sommes utilisées devront être justifiées auprès de la Cour des comptes, et les partis qui ne seront pas en règles ne seront pas éligibles pour l’année suivante.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé