Aujourd'hui,
URGENT
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)

Photo:Infowakat

POLITIQUE

En début janvier 2019, le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants Jean Claude Bouda s’est rendu dans les régions de l’Est et Centre-est (Fada N’gourma et Tenkodogo). Objectif de cette tournée: remonter le moral  du front est de la troupe.

Le ministre Jean Claude Bouda  au cours de sa tournée a  livré un message aux hommes engagés sur le front Est dans la lutte contre le terrorisme. « Nous sommes convaincus  que la victoire est certaine.  Vous appartenez à cette génération qui mettra fin au terrorisme au Burkina Faso et l’histoire va l’écrire ».

Afin de permettre une efficacité  sur le terrain, d’apporter des résultats et pour faciliter le travail des forces de défense et de sécurité, des mesures ont été prises avec l’instauration d’état d’urgence dans certaines localités en proie au terrorisme. 14 provinces sont concernées par l’Etat d’urgence dont la totalité des cinq provinces (Gnagna, Gourma, Tapoa, Komondjari, Kompienga) de l’Est et d’une province (Koulpelgo) de la Région du Centre-est.

Le ministre de la défense  a à cette occasion mis en garde ceux qui divulguent des informations compromettantes sur les opérations militaires : « Ces personnes subiront les rigueurs de la loi si nous les prenons ».

Source: RTB

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé