Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Safiatou Lopez bénéficie d’une liberté provisoire à compter de ce 2 janvier 2019. Cette libération provisoire de la présidente d’honneur du Cadre national de concertation des organisations de la société civile a été confirmée par son avocat cité par Radio Oméga.

Arrêtée le 29 août 2018, Safiatou Lopez a été inculpée de « tentative de déstabilisation » du pouvoir en place. Le parquet militaire l’accuse d’avoir voulu participer à une tentative d’évasion de militaires détenus à la Maison d’arrêt et de correction des armées. Elle a été déférée en début septembre 2018 devant cette juridiction militaire mais déposée à la prison civile.

En décembre dernier, un collectif d’acteurs de la société civile avait dénoncé les conditions alarmantes de sa détention et avait indiqué que sa santé se serait dégradée. Ledit collectif et l’opposition politique  avaient appelé à sa libération sans condition tout en martelant que son interpellation serait d’origine politique.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir