Aujourd'hui,
URGENT
Football: les 24 équipes qualifiées pour la CAN 2019 sont connues, le tirage prévu le 12 avril à Gizeh
Mali: une centaine de civils tués dans le centre du pays, le gouvernement annonce l'ouverture d'une enquête 
Côte d'Ivoire: Pascal Affi N'Guessan candidat à l'investiture FPI pour 2020
Gabon: Ali Bongo de retour au Gabon après plusieurs mois de convalescence au Maroc
Burkina: lancement d’une campagne de vaccination pour contrer une épidémie de méningite dans la région de l'Est
Burkina: le gouverneur de l’Est met en garde les individus qui veulent «entraver la liberté d'action des troupes» de l'opération Otapuanu
Brésil: l'ancien président brésilien Michel Temer arrêté dans une enquête anticorruption
Nouvelle-Zélande: le pays interdit la vente de fusils d'assaut et semi-automatiques en réponse à l'attaque de Christchurch qui a fait 50 morts
Mozambique: 15 000 personnes encore menacées après le passage du cyclone Idai
Centrafrique: un accord trouvé entre le pouvoir et les groupes armés

POLITIQUE

Après la première session d’août 2018, le deuxième Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem)  de la Communication et des Relations avec le parlement  s’est tenu ce jeudi 27 décembre 2018 à Ouagadougou sous le thème : «Évaluation de la mise en œuvre des actions du ministère de la Communication et des Relations avec le parlement : défis et perspectives».

Ce Casem est une évaluation du rapport de performance et de gestion du département et un bilan des difficultés rencontrées par les structures centrales déconcentrées et rattachées. Les réflexions au cours de cette rencontre se sont  axées  autour de l’évaluation des actions du ministère de la Communication  au titre de l’année 2018 et surtout sur le thème retenu. Cette session donne donc  l’opportunité au dit ministère  de faire une revue globale de sa politique en termes d’acquis et d’insuffisances en vue de mieux planifier l’année 2019.

«Nous sommes dans un enjeu de transparence donc ensemble nous allons évaluer les performances et les découvrir ensemble. Il est vrai que certaines actions ont été menées parfois avec des résultats qui peuvent être parfaits mais je crois que  le plus important, c’est que nous avons cette année une dynamique d’ensemble qui est relativement positive. J’ai foi que par rapport à l’année dernière, cette année a été nettement meilleure en terme d’atteinte des objectifs», a fait savoir le ministre Remis Fulgance Dandjinou.

Selon le ministre, même si les questions de revues budgétaires peuvent avoir pénalisé, dans l’ensemble tout ce qui était du ressort du ministère a  quasiment été  exécuté  à la date d’aujourd’hui. «Il reste quelques petites difficultés avec la mise en œuvre des directions régionales. Nous avions aussi de grands objectifs comme  essentiellement la mise en œuvre de la Télévision numérique terrestre et cela a été  actée», a indiqué M. Dandjinou.

Comme défis majeurs pour l’année 2019, le ministre a fait mention  de l’amélioration des relations avec le parlement. «C’est un aspect dont nous ne  parlons  pas souvent mais c’est un aspect important de la mission du département sur lequel nous allons travailler afin d’accentuer ces éléments».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé