Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: au moins 3 soldats ont perdu la vie dans une attaque terroriste mardi 18 février 2020 à Kelbo (Région du Sahel).   
Fasofoot:  l'Asfa-Y rompt son contrat avec son entraîneur, Boureima Kaboré, après le nul contre l'EFO. 
Burkina Faso : Morgan Henry, un sergent-chef de Barkhane retrouvé mort dans son campement le 16 février. Cause inconnue, enquête ouverte. 
Burkina: Le Premier ministre, Christophe Dabiré, effectue, les 14 et 15 février 2020, une visite officielle dans la région du Sud-Ouest. 
Yagha: un Pasteur et des membres de sa famille -dont ses enfants- exécutés ce 13 février 2020  par des hommes armés non identifiés. 
Fada N'Gourma : 8 assaillants abattus et un autre capturé le 10 février 2020 dans l'attaque contre le poste de gendarmerie de Tanwalbougou.
Chine: le nombre de personnes contaminées par le coronavirus a dépassé 20 400, le virus a tué 425 personnes.  
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020

POLITIQUE

Après la première session d’août 2018, le deuxième Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem)  de la Communication et des Relations avec le parlement  s’est tenu ce jeudi 27 décembre 2018 à Ouagadougou sous le thème : «Évaluation de la mise en œuvre des actions du ministère de la Communication et des Relations avec le parlement : défis et perspectives».

Ce Casem est une évaluation du rapport de performance et de gestion du département et un bilan des difficultés rencontrées par les structures centrales déconcentrées et rattachées. Les réflexions au cours de cette rencontre se sont  axées  autour de l’évaluation des actions du ministère de la Communication  au titre de l’année 2018 et surtout sur le thème retenu. Cette session donne donc  l’opportunité au dit ministère  de faire une revue globale de sa politique en termes d’acquis et d’insuffisances en vue de mieux planifier l’année 2019.

«Nous sommes dans un enjeu de transparence donc ensemble nous allons évaluer les performances et les découvrir ensemble. Il est vrai que certaines actions ont été menées parfois avec des résultats qui peuvent être parfaits mais je crois que  le plus important, c’est que nous avons cette année une dynamique d’ensemble qui est relativement positive. J’ai foi que par rapport à l’année dernière, cette année a été nettement meilleure en terme d’atteinte des objectifs», a fait savoir le ministre Remis Fulgance Dandjinou.

Selon le ministre, même si les questions de revues budgétaires peuvent avoir pénalisé, dans l’ensemble tout ce qui était du ressort du ministère a  quasiment été  exécuté  à la date d’aujourd’hui. «Il reste quelques petites difficultés avec la mise en œuvre des directions régionales. Nous avions aussi de grands objectifs comme  essentiellement la mise en œuvre de la Télévision numérique terrestre et cela a été  actée», a indiqué M. Dandjinou.

Comme défis majeurs pour l’année 2019, le ministre a fait mention  de l’amélioration des relations avec le parlement. «C’est un aspect dont nous ne  parlons  pas souvent mais c’est un aspect important de la mission du département sur lequel nous allons travailler afin d’accentuer ces éléments».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé