Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)
Burkina: trois assaillants abattus à Foutouri dans l'Est du pays suite à une «vigoureuse riposte» des soldats (Armée)
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération

POLITIQUE

Le Burkina a célébré le 58è anniversaire de son accession à l’indépendance sous le thème : «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère». A cette occasion, le prix de la meilleure œuvre journalistique sur le thème du 11 décembre 2018 est revenu à Elisabeth Segueda, journaliste à la Radiodiffusion télévision du Burkina pour son œuvre «Numéro spécial du 11 décembre 2018» en radio.

En décidant cette année de célébrer la fête de l’indépendance sous ce thème, les premiers responsables du pays entendent mettre en exergue l’importance de la bonne gouvernance qui contribue à une équité sociale, facteur de développement du Burkina. L’objectif du concours de la meilleure œuvre journalistique sur le thème du 11 décembre 2018, est selon Marie-Marthe Hortense Zida, présidente de la commission presse du CNO du 11 décembre 2018, de contribuer à l’appropriation dudit thème, par les populations à travers les médias.

Il est donc destiné à récompenser des œuvres journalistiques traitant du thème du 11 décembre et de l’intérêt de l’organisation tournante de la fête nationale. Il est décerné à des œuvres diffusées ou publiées dans des organes de presse burkinabè, qu’il soit écrit, en ligne ou audiovisuel. Sur les quatre prix en jeu, seulement huit œuvres ont été réceptionnées. Cinq œuvres ont été disqualifiées pour non-conformité avec le règlement. Mais au regard de la faible participation des journalistes à ce concours, seule la meilleure œuvre en radio a été récompensée. Chose que déplore d’ailleurs, Mme Zida qui a invité les hommes et femmes des médias à s’approprier cet espace d’expression qu’offrent les festivités du 11 décembre. Cette édition 2018, c’est Elisabeth Segueda, journaliste à la Radiodiffusion télévision du Burkina pour son œuvre «Numéro spécial du 11 décembre 2018» en radio.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé