Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

POLITIQUE

Le Burkina a célébré le 58è anniversaire de son accession à l’indépendance sous le thème : «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère». A cette occasion, le prix de la meilleure œuvre journalistique sur le thème du 11 décembre 2018 est revenu à Elisabeth Segueda, journaliste à la Radiodiffusion télévision du Burkina pour son œuvre «Numéro spécial du 11 décembre 2018» en radio.

En décidant cette année de célébrer la fête de l’indépendance sous ce thème, les premiers responsables du pays entendent mettre en exergue l’importance de la bonne gouvernance qui contribue à une équité sociale, facteur de développement du Burkina. L’objectif du concours de la meilleure œuvre journalistique sur le thème du 11 décembre 2018, est selon Marie-Marthe Hortense Zida, présidente de la commission presse du CNO du 11 décembre 2018, de contribuer à l’appropriation dudit thème, par les populations à travers les médias.

Il est donc destiné à récompenser des œuvres journalistiques traitant du thème du 11 décembre et de l’intérêt de l’organisation tournante de la fête nationale. Il est décerné à des œuvres diffusées ou publiées dans des organes de presse burkinabè, qu’il soit écrit, en ligne ou audiovisuel. Sur les quatre prix en jeu, seulement huit œuvres ont été réceptionnées. Cinq œuvres ont été disqualifiées pour non-conformité avec le règlement. Mais au regard de la faible participation des journalistes à ce concours, seule la meilleure œuvre en radio a été récompensée. Chose que déplore d’ailleurs, Mme Zida qui a invité les hommes et femmes des médias à s’approprier cet espace d’expression qu’offrent les festivités du 11 décembre. Cette édition 2018, c’est Elisabeth Segueda, journaliste à la Radiodiffusion télévision du Burkina pour son œuvre «Numéro spécial du 11 décembre 2018» en radio.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir