Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

POLITIQUE

Le Burkina célèbre cette année, le 58e anniversaire de son accession à la souveraineté nationale et internationale. «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère», le thème choisi cette année, se veut une matérialisation du programme quinquennal du président Roch Marc Christian Kaboré.

Les manifestations commémoratives de la fête de l’indépendance sont un moment de souvenir et d’hommage pour toutes les filles et les fils du Faso qui ont sacrifié leurs vies pour la liberté. Elles sont également un moment d’encouragement individuel et collectif fort, pour faire du Burkina un havre de paix, une terre de solidarité et de fraternité.
Le thème choisi cette année : «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère», est d’actualité selon le gouvernement, surtout au regard des défis de gouvernance et d’équité sociale. L’importance des valeurs contenues dans ce thème est clairement affichée dans le programme quinquennal du chef de l’Etat «Bâtir avec le peuple, un Burkina Faso de démocratie, de progrès social, de liberté et de justice».

La commémoration de l’accession à l’indépendance est un moment particulièrement indiqué donc pour interpeller l’ensemble et chaque citoyenne et citoyen sur la nécessité d’œuvrer en toute harmonie à l’ancrage de la bonne gouvernance, à la promotion du vivre-ensemble, pour la construction d’une nation forte et prospère. Il s’agit donc de poser la réflexion sur la participation responsable des citoyens aux actions de développement, à la promotion de la transparence et de la redevabilité, critères tangibles de l’effectivité de la bonne gouvernance.

Ce thème vise en outre à démontrer que le dialogue demeure la base de tout consensus et qu’en intégrant cet outil comme principe de leur participation, les Burkinabè réussiront la mise en œuvre des actions de développement et l’édification d’une nation forte et prospère. Il donne enfin l’opportunité de jeter un regard rétrospectif sur les valeurs sociales, culturelles et religieuses dans l’optique de promouvoir davantage l’équité sociale qui est l’essence même de la société africaine. Une équité sociale qui sous-entend une égalité des chances et une juste répartition des richesses dans le respect des droits et des intérêts des droits et des intérêts de tous les citoyens.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé