Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

Le mémorial aux héros nationaux

POLITIQUE

Le Burkina Faso commémore ce 31 octobre 2014, le 4e anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 qui a conduit à la chute de Blaise Compaoré. Le président du Faso a rendu un vibrant hommage aux martyrs par un dépôt de gerbe de fleurs sur le site du mémorial aux héros nationaux.

Les activités commémoratives de cette date anniversaire se sont déroulées du 26 au 31 octobre 2014. Le cérémonial de ce 31 octobre 2014 marquait le clou de cette commémoration. Retentissement de la sirène, observation d’une minute de silence à la mémoire des martyrs de l’insurrection populaire et du coup d’Etat manqué de septembre 2015 et dépôt de gerbe de fleurs ont constitué les temps forts de ce cérémonial d’hommage tenu sur le site du mémorial aux héros nationaux de Ouaga 2000.

Le président du Faso, a estimé que l’insurrection populaire a été possible grâce à la mobilisation de toute la nation et ne saurait être l’apanage de quelques personnes.« Ce combat a été mené par le peuple burkinabè tout entier. Personne ne peut dire que cette insurrection est de son fait. C’est l’ensemble des composantes  de notre peuple qui se sont mis débout pour faire le travail. Il y a eu beaucoup de victimes que ce soit au cours de l’insurrection ou au coup d’Etat félon de septembre 2015. Il était tout à fait normal que nous choisissons une date pour commémorer l’ensemble de ces héros nationaux qui se sont battus pour la démocratie. Ils ne se sont pas battus pour être des ministres, des députés, des maires ni pour obtenir n’importe quel poste. Ils se sont battus parce que c’était la démocratie qui était en jeu. Il est tout à fait normal qu’en ce jour, nous nous inclinons respectueusement vis-à-vis de ces personnalités » a fait savoir le président du Faso après le dépôt de gerbe.

En rappel, l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014  a conduit à la chute du pouvoir de Blaise Compaoré qui avait voulu organisé un référendum pour sauter le verrou limitatif du mandat présidentiel. 19 personnes avaient été tuées au cours des manifestations de rues. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé