Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays

POLITIQUE

L’Organisation des transporteurs routiers du Faso (Otraf) et l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) viennent ainsi de mettre fin au différend en signant ce lundi un accord de sortie de crise sous l’égide du Premier ministre. 

On se rappelle que cette crise qui les opposait et s’était soldée par un arrêt des activités en août dernier, ce qui avait entrainé une grave pénurie de carburant notamment. 

Dans la foulée, le gouvernement a levé la suspension qui pesait sur les activités de deux organisations.

Un grand soulagement pour les deux parties qui s’engagent désormais à œuvrer à la recherche de solutions structurelles pour qu’une telle situation ne se reproduise encore dans notre pays, cela en étroite collaboration avec le gouvernement. 

Paul Kaba Thiéba a salué l’esprit de conciliation qui a animé les deux parties, et instruit les ministres concernés, à prendre les dispositions nécessaires pour la levée de la mesure de suspension des deux organisations que le gouvernement avait prise le 28 août dernier.

Source: Premier ministère

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé