Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Yacouba Sawadogo, 78 ans, a reçu lundi 24 septembre le prix Right Livelihood, également appelé prix nobel alternatif(Oméga Fm)
Burkina: chaque député va contribuer à hauteur d'un million de F CFA pour lutter contre le terrorisme
Soum: trois gendarmes tués dans une embuscade dans la zone de la mine d'or d'Inata
Soum: trois personnes dont le fils du responsable de la mine d'or d'Inata enlevées par des hommes armés non identifiés
Burkina: le Laboratoire énergies renouvelables et efficacité énergétique, a mis au point, du charbon à base de tourteaux d’anacarde (AIB)
Bénin: le gouvernement recule sur la hausse du prix d'internet
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)

POLITIQUE

Le parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) profite, dans la déclaration qui suit, du nouvel an pour donner sa vision des derniers développements de l’actualité au Burkina Faso.


«Chers compatriotes,
Au seuil de la nouvelle année 2017, je voudrais au nom des instances dirigeantes et des militants du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) souhaiter à chacune et à chacun des Burkinabè une bonne et heureuse année. Que 2017 soit pour toutes et pour tous, une année de santé, de paix, de réussite, de joie et d’entente familiale.

L’année qui s’achève aura été pour le Burkina Faso une année à la fois difficile au plan sécuritaire et porteuse d’espérance au double plan économique et social.
Alors que notre pays venait de renouer avec une vie constitutionnelle normale, moins de trois semaines après l’investiture du président Roch Marc Christian Kaboré et 48 heures après la formation de son gouvernement, les nouvelles autorités et l’ensemble du peuple burkinabè faisaient face le 15 janvier 2016, à de sordides attaques terroristes aussi bien à Ouagadougou qu’à Tin Abao près de Gorom-Gorom, et à Djibo où il y a eu l’enlèvement d’un couple australien. Moins de trois semaines avant la fin de cette année 2016, les terroristes ont récidivé en attaquant une position avancée de l’armée le 16 décembre à Nassoumbou.

D’autres agressions terroristes ont eu lieu par-ci et par-là tout le long de cette année finissante. Ces attaques ont endeuillé de nombreuses familles et la nation toute entière et fait de nombreux blessés. Aussi je renouvelle la compassion de mon parti à toutes les familles éplorées par ces violences inhumaines et aveugles. Je souhaite qu’en 2017, tous les blessés connaissent un rétablissement total.

Ces différences attaques sont l’œuvre d’ennemis de l’extérieur en intelligence avec des adversaires de l’intérieur pour d’une part ralentir et bloquer le processus de renouveau politique voulu par notre peuple à travers l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et d’autre part empêcher le régime du MPP de réussir sa mission en tant que parti au pouvoir.

Face au terrorisme, les Burkinabè devraient taire leurs ambitions politiques et personnelles pour faire front commun contre cet ennemi invisible et impitoyable comme cela se voit ailleurs. Malheureusement au lieu d’œuvrer à la cohésion et à l’unité nationale face à ce phénomène du terrorisme qui ne connait ni frontière ni couleur politique, certains acteurs de la scène politique ont choisi d’en faire un macabre fonds de commerce en s’adonnant à cœur joie à chaque fois qu’il y a eu un acte terroriste à des critiques aussi infondées qu’abusives.

Cependant le peuple burkinabè ne désespérera jamais de vaincre le terrorisme, Le Président Roch Marc Christian Kaboré affiche une volonté ferme de faire de la lutte contre le terrorisme la priorité des priorités du Gouvernement à travers une réorganisation et un équipement conséquent de l’armée. C’est dans ce sens qu’il faut accueillir et saluer la nomination d’un nouveau chef d’état-major général des armées.

Chers compatriotes,
Nonobstant les obstacles d’ordre sécuritaire et le fait d’hériter d’un budget 2016, qui n’est pas le leur, le président Kaboré et le Gouvernement ont obtenu des résultats probants en 2016, dans plusieurs domaines. Au plan de la diplomatie, le Burkina a opté pour une politique étrangère ouverte au service du développement, fondée sur la solidarité et résolument engagée dans la recherche de la paix et de la sécurité internationales. Dans le secteur de la santé, pour la première fois depuis plus d’une trentaine d’années, plus de 650 000 femmes ont bénéficié gratuitement des actes pour le paludisme et les consultations prénatales et près de 3 800 000 enfants de 0 à 5 ans ont bénéficié de soins gratuits. Dans les secteurs de l’eau et l’assainissement, l’agriculture, l’environnement, l’énergie, les infrastructures etc. le Gouvernement a obtenu également des résultats significatifs.

En 2017, le Burkina peut espérer une véritable relance économique et sociale à travers le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) qui a récolté à la conférence de Paris des promesses de financement au-delà de nos espérances. Le PNDES doublé du second Compact Millenium Challenge Corporation (MCC) obtenu par le président Kaboré, représentent une véritable lueur d’espoir pour le peuple burkinabè.

Chers compatriotes,
Eu égard au contexte national et international marqué par le terrorisme et l’insécurité et malgré quelques insuffisances, les nouvelles autorités ont fourni de gros efforts pour sortir le pays de l’ornière.
Nous renouvelons nos meilleurs vœux aux différentes couches sociales de notre pays, à l’ensemble des partis politiques de la majorité et de l’opposition, aux responsables coutumiers et religieux et aux communautés étrangères vivant au Burkina.
Nous présentons nos vœux de guérison aux personnes malades et nos vœux de solidarité aux personnes en difficulté et dans la peine.
Nous souhaitons bon vent aux Etalons à la Coupe d’Afrique des Nations de football 2017 au Gabon.
Dieu bénisse le Burkina. »

Le président par intérim du parti
Dr Salifou Diallo

   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Depuis quelques jours, le gouvernement a entamé une opération de retrait des enfants vivant dans la rue. Cette opération a-t-elle des chances de succès?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé