Aujourd'hui,
URGENT
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire

POLITIQUE

Interpellée le mercredi 29 aout 2018 à son domicile, Safiatou Lopez a été présentée à un juge d’instruction hier lundi 3 septembre 2018. C’est à la suite de cette comparution, qu’elle a été déférée à la Maison d’arrêt et de correction des armées (Maca).

Selon des sources médiatiques, faute de quartier de femmes au sein de la Maca, elle a été conduite à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco) dans la nuit du 3 au 4 septembre 2018. 

Dans un communiqué du procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouagadougou, Mme Lopez a été interpellée du fait « de son implication possible dans une tentative de faire évader des détenus de la Maison d’arrêt et de Correction des Armées (MACA) ».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir