Aujourd'hui,
URGENT
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire

POLITIQUE

Dans ce communiqué, le parquet du tribunal de grande instance de Ouagadougou donne les raisons de l’arrestation le mercredi dernier de l’actrice de la Société civile, Safiatou Lopez/Zongo. Pour le procureur du Faso, l’intéressée serait impliquée dans une tentative de faire évader des détenus de la Maison d’arrêt et de Correction des Armées (MACA).

Dans la nuit du 28 Août 2018, Dame Safiatou Fofié ZONGO épouse LOPEZ, a été interpelée par la Gendarmerie Nationale, après compte rendu fait au Procureur du Faso d’éléments qui faisaient état de son implication possible dans une tentative de faire évader des détenus de la Maison d’arrêt et de Correction des Armées (MACA). Son interpellation qui s’est déroulée en présence de son avocat a été faite dans le strict respect de ses droits et des règles gouvernant la matière dans le code de procédure pénale en vigueur. Les premières auditions ont permis d’autoriser une perquisition de son domicile, laquelle s’est faite en sa présence constante. A ce jour, outre Madame Safiatou LOPEZ, deux (02) autres personnes sont en garde à vue pour les besoins de l’enquête.

Le parquet du Procureur du Faso tient à rassurer l’opinion nationale et internationale qu’il suit de près l’enquête en cours, et qu’il assurera à toutes les personnes interpellées un respect strict de leurs droits.

 

Fait au Parquet le 31 août 2018

P/Le Procureur du Faso

Le 1er Substitut

YODA Harouna

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir