Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Dans ce communiqué, le parquet du tribunal de grande instance de Ouagadougou donne les raisons de l’arrestation le mercredi dernier de l’actrice de la Société civile, Safiatou Lopez/Zongo. Pour le procureur du Faso, l’intéressée serait impliquée dans une tentative de faire évader des détenus de la Maison d’arrêt et de Correction des Armées (MACA).

Dans la nuit du 28 Août 2018, Dame Safiatou Fofié ZONGO épouse LOPEZ, a été interpelée par la Gendarmerie Nationale, après compte rendu fait au Procureur du Faso d’éléments qui faisaient état de son implication possible dans une tentative de faire évader des détenus de la Maison d’arrêt et de Correction des Armées (MACA). Son interpellation qui s’est déroulée en présence de son avocat a été faite dans le strict respect de ses droits et des règles gouvernant la matière dans le code de procédure pénale en vigueur. Les premières auditions ont permis d’autoriser une perquisition de son domicile, laquelle s’est faite en sa présence constante. A ce jour, outre Madame Safiatou LOPEZ, deux (02) autres personnes sont en garde à vue pour les besoins de l’enquête.

Le parquet du Procureur du Faso tient à rassurer l’opinion nationale et internationale qu’il suit de près l’enquête en cours, et qu’il assurera à toutes les personnes interpellées un respect strict de leurs droits.

 

Fait au Parquet le 31 août 2018

P/Le Procureur du Faso

Le 1er Substitut

YODA Harouna

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir