Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

Roland Tondé se réclame président légal du parti

POLITIQUE

Le Parti républicain pour l'intégration et la solidarité (Paris) connait des remous en son sein. Roland Tondé dit être le président élu depuis 2009 alors que le weekend dernier, Roland Goungounga, fils du défunt fondateur du parti, procédait, en tant que président du parti, à l'installation de la structure régionale du parti dans le Centre. Ces deux personnes se réclament, chacune, président du parti.

Au cours d'une conférence de presse tenue ce jeudi 30 août 2018 à Ouagadougou, Roland Tondé a confirmé être le seul et véritable président du PARIS. «Je suis le président du Paris jusqu’à preuve du contraire. J’ai été élu président en 2009 et reconduit en 2014 suite à un deuxième congrès. J’ai vu des gens sortir se présenter comme étant président du parti pourtant ils ne possèdent aucun document qui abroge celui que j’ai en ma possession» affirme M. Tondé qui reproche à Roland Goungounga d’avoir abandonné le parti de son père pour en fonder un autre.  

Du coup, il déclare Roland Goungounga persona non grata qui, selon M. Tondé, «n'a même pas une fiche d'adhésion au parti, encore moins être un membre statutaire». «Jusqu’à ce jour, il n’y a pas de document attestant que Roland Goungounga est le président du PARIS et il sait que le parti a été affilié au chef du file de l’opposition», souligne le conférencier du jour qui indique que le sieur Goungounga serait en train de vouloir affilier le Paris  au niveau de la majorité présidentielle.

En sa qualité de « président », il a décidé d’exclure Pogbi Franck Compaoré, T. Serge Sawadogo, Mahamadi Tiendrébéogo, Séverin Congo et Madi Ouédraogo pour «indiscipline avec poursuites judiciaires pour haute trahison du parti, abus de confiance, usurpation de titre, faux et usage de faux en écriture publique et privée et tentative de déstabilisation du parti».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir