Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

A peine a-t-il déposé ses valises dans son pied à terre pékinois que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a rencontré ses compatriotes burkinabè vivant en Chine.

Avec eux, il est revenu sur l’actualité sociopolitique au Burkina Faso marquée par la perspective d’un référendum sur la nouvelle Constitution au Burkina, le procès du putsch de 2015, les questions de la réconciliation nationale et de la sécurité, avec les attaques terroristes.  

Il leur a ensuite donné la parole pour qu’ils expriment leur vision sur le rétablissement des relations avec l’empire du milieu et décrivent leurs difficultés. Ces préoccupations concernent notamment leur intégration au pays une fois de retour au pays à la fin de leurs études, les conditions de la bourse qui ont changé pour les étudiants transférés des universités taiwanaises, la situation sécuritaire et la possibilité d’une coopération avec la Chine dans ce domaine. 

Alors que l’ambassade du Burkina à Pékin va ouvrir officiellement dans quelques heures, les Burkinabè de Chine souhaitent d’ores et déjà l’ouverture d’un consulat dans la province de Canton. «C’est là-bas que vivent la majorité des burkinabè. C’est là aussi que descendent la majorité des commerçants burkinabè venant en chine pour affaires. Parfois, il y a des difficultés comme la perte de passeports…C’est pourquoi nous souhaitons avoir un consul dans le Canton», explique l’un d’eux.   

La communauté burkinabè en Chine est forte de 400 membres répartis sur tout le territoire, selon le chargé d'Affaires assurant l’intérim du Burkina en Chine, Joseph Paré. Ils évoluent dans le commerce, dans le domaine des entreprises. Ce sont eux qui assurent notamment la vitalité des liens entre entreprises chinoises et celles du Burkina Faso. 

Il y a aussi des étudiants burkinabè dans les universités taiwanaises. Leurs effectifs ont été récemment renforcés par 48 étudiants en provenance de Taiwan. «Jusque-là, le transit et d’insertion de ces étudiants dans les universités chinoises se passent bien», assure Nadège Ouédraogo, la représentante de la communauté burkinabè en Chine. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir