Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé

POLITIQUE

Après la disparition de l’ancien secrétaire général de l’Onu, ce samedi 18 août 2018 à l’âge de 80 ans, les hommages et les réactions des personnalités du monde ne se sont pas fait attendre. Au Burkina, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et le chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré ont salué la grandeur de l’homme.

Pour le président du Faso, cette disparition de M. Annan est « une grande perte pour le Ghana, l'Afrique et le monde ». Tout en saluant la mémoire de l’homme, le chef de l’Etat burkinabè a adressé ses condoléances en ses mots : «  Mes condoléances les plus attristées à sa famille, à ses proches et à mon homologue Nana Akufo-Addo ».

C’est par un communiqué de presse que le Chef de file de l’opposition politique burkinabè a réagi : « Homme de paix, de liberté et de développement, Kofi Annan a marqué l'histoire des Nations Unies et celles des relations internationales, par la qualité exceptionnelle de son service et de son magistère à la tête de l'organisation mondiale. Il  laisse le souvenir impérissable d'un  diplomate chevronné, d'un combattant infatigable de la cause des  droits humains et d'un avocat hors pair de la lutte contre la pauvreté ». A l’en croire toujours, « l'Afrique et le Ghana perdent aujourd'hui un digne fils qui a su les représenter avec professionnalisme et brio  au plus haut niveau, et le monde perd un de ses meilleurs diplomates, alors que s'accumulent les périls. Qu'il repose en paix et que son œuvre immense au sein des Nations Unies trouve de dignes successeurs ». 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé