Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie

POLITIQUE

Le président de l’Urgences panafricanistes, Kemi Séba sera à Ouagadougou du 20 au 26 août prochain dans le cadre d’une tournée africaine sur le thème «L’Afrique libre ou la mort». Dans la matinée de ce jeudi 16 août 2018, nous avons rencontré Hervé Ouattara, président du mouvement Citoyens Africains pour la renaissance (CAR) et représentant du Front Anti CFA au Burkina Faso et par ailleurs, le représentant national de Urgences Panafricanistes. Il revient ici sur le contenu de cette visite du Bénino-sénégalais.


Fasozine : Qu’est-ce qui motive cette visite de Kemi Séba ?

Hervé Ouattara : Vous savez que tout récemment le livre «l’Afrique libre ou la mort» de Kemi Séba est apparu et le lancement est intervenu à Bruxelles. il est question maintenant d’organiser une tournée africaine pour présenter le livre et également rappeler aux uns et aux autres que nous avons toujours un combat à mener, que l’impérialisme sévit toujours et que la France-Afrique demeure. Donc nous devons plus que jamais, nous armer pour nous libérer ou ça sera notre mort.

Quelles sont les activités en vue de cette visite?
Il y aura la présentation du livre à travers une conférence de presse, ensuite Kemi Séba échangera avec les étudiants Burkinabè de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. Il rendra également visite aux autorités burkinabè.

Quel est l’état des lieux des préparatifs pour cette grande visite ?
Le comité d’organisation vient de finir sa rencontre et nous espérons atteindre les objectifs parce que nous avons assez avancé et la communication s’est bien déroulée. Donc nous pensons que nous sommes assez prêts pour l’accueillir.

Quel sera votre rôle après la visite  de Kemi Séba pour continuer à  mener ce combat au Burkina Faso ?
Je crois qu’en tant que représentant de l’Urgence panafricaniste aujourd’hui au Burkina, nous avons toujours joué notre rôle en tant qu’organisation qui doit conduire d’une manière ou d’une autre les activités au niveau local non seulement contre la France-Afrique mais également pour notre sorti du francs CFA. Nous avons mené de grands regroupements et des échanges sur ces problématiques. Nous allons accentuer ces actions. Il y a également des perspectives que nous allons décider avec lui une fois qu’il sera au Burkina.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires  

#2 Mbodji 19-08-2018 15:23
Je pense, vous avoir envoyé un message ( que vous prétendez vérifier avant publication); sur la nationalité de « votre » invité, il n’est pas sénégalais, il n’a jamais eu la nationalité sénégalaise et n’a pas non plus un passeport sénégalais. De même le senegal n’expules, ni n’extrade ses citoyens et ce monsieur a été expulsé du senegal. Donc, remettez vos sources et informations a jour! Il n’y a rien de plus grave, qu’un média qui fait dans la désinformatio.
Merci de rectifier
Citer
#1 Mbodji 18-08-2018 13:19
Bonjour,
Je viens de lire votre article, et j’aimerais apporter un rectificatif, parce que vous colporter de fausses informations et un medias doit éviter la désinformation et avoir des sources fiables, c’est la base du journalisme et vous le savez mieux que moi! Quand vous écrivez ce personnage est benino-senegalais! C’est un gros mensonge et une fausse information. Ce monsieur, n’a pas le passeport sénégalais, ni la nationalité sénégalaise et n’a jamais été sénégalais. Au cas, où vous le saurez pas, le senegal n’expulse pas et n’extrade pas sensé compatriotes! Ce monsieur a été expulsé du senegal, alors trouvez lui, une autre nationalité entre le benin et la France; mais évitez les mensonges et la désinformations!
Citer

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé