Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Ce lundi 13 août 2018, jour du triste anniversaire de l’attaque du café restaurant Aziz Istanbul, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, s’est souvenu des victimes tombées sous les balles des terroristes il y a un an. 

«Nous n'oublierons jamais les victimes de l'attentat ignoble contre le café Aziz Istanbul de Ouaga le 13 août 2017. Nous avons des pensées pieuses pour eux», a tweeté le chef de l’Etat.  «Je réitère ma compassion aux familles éplorées. Nos efforts communs pour venir à bout du terrorisme ne seront pas vains», a-t-il ajouté.  

Au moins 19 personnes –dont un gendarme- étaient tuées dimanche 13 août 2017 dans l’attaque du café Aziz Istanbul à Ouagadougou.

Les deux terroristes ont été abattus.

C’était la seconde attaque de cette envergure dans la capitale, après celle du café-restaurant le Cappuccino qui a fait une trentaine de morts en janvier 2016. 

L’attaque de Aziz Istanbul n’a toujours pas été revendiquée un an après, malgré l’appel à témoins lancé par la justice burkinabè.

Mais le 12 septembre 2017, un message publié sur la page Facebook -non authentifiée- d'Ansaroul islam, le groupe terroriste fondé par Malam Dicko, condamnait l’acte et accusait le «Groupe pour le soutien de l'islam et des musulmans» d’être à la base de l’attentat.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir