Aujourd'hui,
URGENT
Média: le prix Albert-Londres décerné à la journaliste du «Monde» Elise Vincent pour ses reportages sur le jihadisme et la radicalisation
Média: Emeline Zougmoré de la RTB/radio sacrée meilleure journaliste 2018 
Cameroun: Paul Biya réélu à la présidence avec 71,28 % pour un 7e mandat (Officiel)
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée

Photo: Oméga Fm

POLITIQUE

L’Alliance des partis de la Majorité présidentielle(APMP) a animé une conférence de presse ce jeudi 2 aout 2018 au siège du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Devant les hommes de medias, la majorité présidentielle a abordé essentiellement deux points : l’actualité au niveau national et international et l’accueil des 8 nouveaux partis adhérents.

La première partie des échanges de la conférence de presse a porté  sur plusieurs points. Il s’agit, entres autres, de la lutte contre le terrorisme, la campagne agricole 2017-2018, le code électoral et le vote des Burkinabè de l’étranger, le procès du putsch manqué  de 2015, l’exécution du PNDES.

Le nouveau code électoral et le vote des Burkinabè de l’étranger ont été les sujets qui ont dominé les échanges entre les journalistes et les conférenciers du jour. Pour François Kabore, président du PPR (Parti du peuple républicain),  l’adoption de la loi portant  code électoral « est une réelle victoire pour le renforcement de la démocratie au Burkina Faso parce qu’après une dizaine d’année d’attente les Burkinabè de l’extérieur pourront enfin pouvoir voter en 2020 ».

Dans le nouveau code électoral, deux pièces sont retenues comme document officiel d’enrôlement et de votation pour le scrutin de 2020 : la Carte nationale d’identité burkinabè et le passeport. Selon Clément Sawadogo, coordonnateur de l’APMP, « la Cnib est le gage d’une fiabilité absolue en ce qui concerne la nationalité. Par contre, la carte consulaire est aussi valable mais seulement pour l’utilisation pour laquelle elle a été délivrée c’est-à-dire faciliter la circulation de ses détenteurs dans leurs pays de résidence ».

Il s’étonne du fait  que  l’opposition, pour des raisons qui ne résistent pas à une analyse objective et honnête, estime que la carte consulaire devrait être aussi utilisée pour l’enrôlement et pour voter. « L’opposition annonce que nous allons la sentir. Elle a ses motivations et ses raisons mais je pense que si nous sommes  dans la République, nous devons accepter les règles du jeu démocratique » ajoute-t-il.

Abordant la situation de l’actuelle campagne agricole 2018-2019, Clément Sawadogo, citant les experts de la météorologie, a estimé qu’elle était bien installée sur toute l’étendue du territoire national et surtout que la pluviométrie sera en général excédentaire. Pour cette campagne agricole en cours, le gouvernement a estimé environ 5 à 6 millions de tonnes.

Saisissant l’occasion, le principal orateur du jour a présenté officiellement les nouveaux partis politiques qui ont adhéré à l’alliance. Le FPC, l’ODDN, le PCDP, le PEDN, le Fasocrate, le PRDF, l’UFDP et l’UPR sont les 8 partis qui ont décidé de soutenir le programme présidentiel en faisant acte d’adhésion à l’APMP. Le nombre des partis de l’APMP est passé désormais de 37 à 45.   

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé