Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé
Burkina: l'Assemblée nationale va financer la construction du siège du CFOP (Alassane Bala Sakandé)
Aéronautique: Airbus annonce la fin de la production de son géant des airs, l'A380
Football: Salitas FC et l'Etoile sportive du Sahel font un nul (0-0) à l'issue de la 2e journée de la Coupe de la Confédération 
Kenya: un léopard noir d'Afrique a été pris en photo, une première depuis un siècle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré va présenter sa déclaration de politique générale le lundi 18 février devant les députés
CAN U20: le Sénégal vainqueur de l'Afrique du sud (1 à 0) jouera la finale contre le Mali qui a éliminé le Nigéria

POLITIQUE

L’ex Premier ministre de la Transition, Isaac Zida, nommé général de division vers la fin de la Transition, «sera passé en conseil de discipline et il sera rayé des forces armées nationales, c’est clair». C’est Roch Kaboré a dit qu’il qui l’a dit ce 29 décembre 2016, lors d’un entretien avec la presse pour dresser le bilan de sa première année de gestion du pouvoir.


 «Le général Zida n’est pas rentré de son exil volontaire au Canada. Il sera passé en conseil de discipline et il sera rayé de l’effectif des forces armées nationales pour n’avoir pas répondu à plusieurs convocations du conseil de discipline de l’armée», a affirmé le président Kaboré lors de son entretien avec la presse nationale.
Le général Isaac Zida, à la fin de la Transition, a rejoint sa famille en janvier au Canada avec une permission délivrée par M. Kaboré. Alors que celle-ci a expiré depuis le 15 février 2016, M. Zida n’a pas encore regagné le Burkina Faso.

Promu général de division en juin 2015, M. Zida est en exil au Canada depuis la fin de la Transition en décembre 2015. La justice militaire a souhaité l’entendre à plusieurs reprises sur sa présumée implication dans la répression sanglante qui a entouré le départ de l’ex homme fort, Blaise Compaoré. Des institutions de contrôle lui imputent également des fautes de gestion et des accaparements de terrain publics.

Après la chute du président Blaise Compaoré en octobre 2014, le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida s’était brièvement emparé du pouvoir avant de le céder au président désigné Michel Kafando.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé