Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

POLITIQUE

L’ex Premier ministre de la Transition, Isaac Zida, nommé général de division vers la fin de la Transition, «sera passé en conseil de discipline et il sera rayé des forces armées nationales, c’est clair». C’est Roch Kaboré a dit qu’il qui l’a dit ce 29 décembre 2016, lors d’un entretien avec la presse pour dresser le bilan de sa première année de gestion du pouvoir.


 «Le général Zida n’est pas rentré de son exil volontaire au Canada. Il sera passé en conseil de discipline et il sera rayé de l’effectif des forces armées nationales pour n’avoir pas répondu à plusieurs convocations du conseil de discipline de l’armée», a affirmé le président Kaboré lors de son entretien avec la presse nationale.
Le général Isaac Zida, à la fin de la Transition, a rejoint sa famille en janvier au Canada avec une permission délivrée par M. Kaboré. Alors que celle-ci a expiré depuis le 15 février 2016, M. Zida n’a pas encore regagné le Burkina Faso.

Promu général de division en juin 2015, M. Zida est en exil au Canada depuis la fin de la Transition en décembre 2015. La justice militaire a souhaité l’entendre à plusieurs reprises sur sa présumée implication dans la répression sanglante qui a entouré le départ de l’ex homme fort, Blaise Compaoré. Des institutions de contrôle lui imputent également des fautes de gestion et des accaparements de terrain publics.

Après la chute du président Blaise Compaoré en octobre 2014, le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida s’était brièvement emparé du pouvoir avant de le céder au président désigné Michel Kafando.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé