Aujourd'hui,
URGENT
Algérie: Abdelmadjid Tebboune élu président avec 58,15%
Etats-Unis: la commission judiciaire valide l'acte d'accusation de destitution de Donald Trump
Justice: 99 dossiers enrôlés pour les sessions des pôles criminels de Ouagadougou et de Ouahigouya
Justice: les acteurs demandent à la France de clarifier sa position sur l'extradition de François Compaoré dans l'affaire Norbert Zongo
Burkina: au moins 15 terroristes neutralisés, une base démantelée, et de l’armement saisi à Kompienga dans la Région de l'Est
Gaoua: une tonne de denrées périmées saisie par la police
Roch Kaboré: "Je voudrais rassurer tous les déplacés internes de notre engagement à créer les conditions de leur retour dans leurs localités"
Climat: les glaciers du Groenland fondent sept fois plus vite qu’en 1990
11-décembre: "Pour bâtir ensemble un Burkina Faso prospère, nous devons nous départir de nos intérêts égoïstes" (Roch Kaboré) 
11-décembre: "J’ai décidé de commettre un groupe de travail pour l’écriture de l’histoire générale de la Haute-Volta au Burkina" (Roch Kaboré)

POLITIQUE

Le gouvernement a décidé ce mercredi 1er août 2018 de rebaptiser l’hôpital national Blaise Compaoré. Désormais ce centre public de santé doit s’appeler Centre hospitalier universitaire de Tengandogo. C’est ce qui ressort, entre autres, du Conseil des ministres de ce 1er aout 2018.

Selon la direction de la communication du ministère en charge de la Communication, ce changement de nom de l’hôpital est relatif à la prise d’un décret portant dénomination de l’hôpital Blaise Compaoré au titre du ministère de la santé. Et selon l’information, le décret stipule en son article 1, « que l’hôpital national Blaise Compaoré est rebaptisé Centre hospitalier universitaire de Tengandogo ».

Cet hôpital moderne de 600 lits qui portait le nom de l’ancien président Blaise Compaoré, actuellement en exil en Côte d’Ivoire, a été inauguré le 25 octobre 2010. D’un coût de 45 milliards de F CFA, il avait été construit grâce au soutien financier de la Chine Taiwan. Pays avec lequel, le Burkina a rompu ses relations diplomatiques et commerciales en mai 2018.

En rappel, après la chute de Blaise Compaoré en octobre 2014, plusieurs personnes avaient souhaité le changement de nom de l’hôpital. 

En outre, le Conseil des ministres a décidé d’érigé l’hôpital de district de Bogodogo en Centre hospitalier universitaire. Un changement de dénomination qui permettra selon le ministre en charge de la Communication de recevoir des étudiants en sciences de la santé pour leur formation.

Source : DCPM/MCRP

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé