Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

POLITIQUE

Inculpé le 19 avril 2017 pour faux et usage de faux en écriture de commerce, d’abus de confiance, blanchiment de capitaux, fraudes fiscales, tromperie de consommateur, usage frauduleux de numéro IFU, l’opérateur économique Inoussa Kanazoé a bénéficié d’un non-lieu le 20 juillet 2018, soit 15 mois plus tard. Mais tout en saluant cette décision de justice, le Collectif pour un peuple uni (CPPU) estime que le préjudice que le cimentier burkinabè a subi est «incalculable» et réclame réparation. C’était au cours d’une conférence de presse ce mardi 31 juillet 2018 à Ouagadougou.


Le 21 avril 2017, le CPPU dénonçait aussi bien à Ouagadougou qu’à Bobo-Dioulasso, l’arrestation de Inoussa Kanazoé, PDG de CIMMETAL group. 15 mois plus tard, le cimentier Burkinabè, patron des usines CIMFASO, CIMASSO et CIMIVOIR, a bénéficier d’un non-lieu prononcé par la chambre d’instruction numéro 7 du Tribunal de grande instance de Ouagadougou. C’est fort de cet argument que le CPPU dit avoir eu raison de dénoncer ce qu’il qualifie de «traque des opérateurs économiques nationaux» en son temps.

«Il fallait être dupe pour ne pas savoir qu’il y avait une véritable cabale contre l’opérateur économique qui se distingue par sa discrétion, son hardiesse au travail et sa vision. La rupture avec son associé Moussa Kouanda a été le début des ennuis judiciaires du digne fils du Burkina, Inoussa Kanazoé. Aujourd’hui, on ne peut que se réjouir de la décision de justice qui nous donne finalement raison», se réjoui Aziz Ouattara, coordonnateur du CPPU. Toutefois, Aziz Ouattara appelle aussi à une meilleure éducation citoyenne. Car pour lui, beaucoup de personnes avaient vendu la peau de l’ours sans l’avoir tué.

Certes l’opérateur économique a été blanchi mais le CPPU estime que le préjudice subi est «incalculable» pour un homme de sa trempe. «Combien de milliards a-t-il perdu ? Pourtant à lui seul, il contribue énormément à l’économie du pays par les taxes et impôts qu’il paie, par les centaines de personnes qu’il emploie dans sa dizaine d’entreprises», fait remarquer M. Ouattara. Le collectif invite par ailleurs, le gouvernement à créer davantage les conditions d’un secteur privé dynamique.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé