Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé

POLITIQUE

L’actuel chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, a échangé avec des représentants de la presse nationale ce jeudi 29 décembre 2016, à l’occasion du premier anniversaire de sa prestation de serment en tant que président du Faso. Le compte Twitter de Fasozine (@FASOZINE) a retenu ces phrases ci-dessous.



-«L'une des premières tâche du nouveau chef d'Etat-major de l'armée est de faire l'inventaire du matériel disponible dans les caserne»

-«On ne peut pas situer aujourd'hui là où le Dr Elliot enlevé à Djibo est détenu»

-«Le phénomène terroriste n'est pas à affecter simplement à des Touaregs, mais à des Burkinabè»

-«Le général Isaac Zida a été placé en conseil de discipline et il sera raillé des forces armées nationales»

-«Dans la gestion du pouvoir, la gestion des hommes est une affaire délicate. Vous ne trouverez jamais un homme qui fait le consensus»

-«Salif Diallo et moi avons des relations de camaraderie même si nous n'avons pas le même tempérament»

-«Les tablettes à débat de l'assemblée seront restituées à Huawei pour solde de tout compte»

-«Je sais être débonnaire, je sais également quand mettre la fermeté dans les rapports»

-«Justice: pour dire le droit sur des questions fondamentales, on a pas besoin de moyens pour le faire»

-«Accéder aux revendications des magistrats n'est pas un péché originel»

-«L'instruction au niveau des membres du gouvernement est de rencontrer chaque fois que de besoins les syndicats»

-«PNDES: les bailleurs de fonds sont pressés de décaisser»

-«Nous devons travailler au planning familial pour permettre un certain freinage qui puisse nous garantir un avenir un peu plus serein (RMCK)»

-«Je n'ai pas beaucoup voyagé en 2016. J'ai effectué des missions statutaires, utiles pour le Burkina»

-«Si je dois parler à Blaise Compaoré, ce sera au Burkina Faso parce que c'est là notre pays»

-«Le mouta mouta, c'est le manque de transparence, les négociations sous-terraines que personne ne comprend»

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé