Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

POLITIQUE

Le Premier ministre Bissau Guinéen, Umaro El Mokhtar Sissoco Embalo est arrivé à Ouagadougou ce jeudi 29 décembre 2016 pour rencontrer son homologue burkinabè, Paul Kaba Thiéba. Au cours de son séjour burkinabè, il échangera aussi avec le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.


«Je suis venu chez moi et je pense que beaucoup de gens connaissent ma tête ici. Je suis à moitié burkinabè et quand j’ai été nommé Premier ministre, j’ai choisi le Burkina Faso comme un pays référentiel et c’est pourquoi je suis là aujourd’hui», a-t-il déclaré d’emblée. Outre cela, il dit être venu présenter ses salutations et sa solidarité aux autorités burkinabè et profiter leur demander des conseils. Aussi, il mettra à profit son séjour pour dessiner les contours de la coopération bilatérale « stricte » entre  les deux pays.

«Dans le domaine des impôts, le Burkina Faso dispose de plusieurs cadres et dans le domaine de l’agriculture, nous pourrons faire aussi des échanges. C’est dans ces domaines que je suis venu voir le président Roch Kaboré et mon collègue», a t-il affirmé tout en montrant sa volonté de s’inspirer de l’expérience burkinabè dans certains domaines.

Notons que la Guinée Bissau traverse depuis plus d’un an une crise politique et institutionnelle. Umaro El Mokhtar Sissoco Embalo a été nommé à ce poste le 18 novembre dernier pour une transition de deux ans et demi suites aux accords de Conakry. «Je pense qu’avec ma petite expérience, je pourrais tenir et organiser les élections, et changer la Constitution  comme prévoit l’accord de Conakry et ma nomination», a-t-il conclu.

Il sera reçu en principe en audience ce vendredi 30 décembre 2016 par le président Roch Kaboré.
 
Dimitri Kaboré

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir