Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

POLITIQUE

Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a ouvert ce mardi en milieu de matinée, les travaux du forum sous-régional sur l’engagement des leaders religieux et traditionnels de l’Afrique francophone et du Tchad, pour la santé et le développent, en vue de la capture du dividende démographique. Le thème de ces quarante-huit heures de réflexion sur la contribution des coutumiers et religieux à la planification familiale est : « Bénéficier du dividende démographique : les leaders religieux et coutumiers de l’Afrique de l’Ouest francophone et du Tchad s’engagent ». 

Dans son adresse aux participants, le Président du Faso a souligné que leur engagement aux côtés des gouvernants est un espoir que l’Afrique sera au rendez-vous de la réalisation de la transition démographique, si porteuse de paix, de progrès et de cohésion sociale. Il a souhaité une plus forte implication de toutes les composantes des nations africaines dans cette entreprise aux conséquences politiques, économiques, sociales, culturelles et religieuses.

Pour ce qui le concerne, Roch Marc Christian Kaboré a réaffirmé l’engagement du gouvernement burkinabè à soutenir toutes les initiatives tendant à contribuer à l’amélioration du bien-être matériel, moral et spirituel des populations africaines. Le chef de l’Etat burkinabè s’est aussi fait le devoir de relayer les conclusions du présent forum à la prochaine rencontre des chefs d’Etat africains sur ces problématiques. 

Evoquant la pertinence du thème, le parrain de ce forum, le Moro Naba Baongo, empereur des Mossé du Burkina Faso, a fait observer que si par le passé, il n’y a de pouvoir que d’hommes, les problèmes socio-économiques actuels sont tels que force est de reconnaitre que la puissance ne réside plus dans le seul fait du nombre, mais plutôt dans la qualité de la population. En effet, selon les statiques, à l’horizon 2025 la population africaine, la plus dynamique au monde, représentera plus de 25% de la population mondiale avec environ 12,1 millions de jeunes âgés de 15 à 34 ans sur le marché de l’emploi. 

Aussi, le Moro Naba s’est-il engagé, au nom de l’ensemble de ses pairs des neufs autres pays membres de l’Alliance, à soutenir les actions en matière de santé maternelle et infantile, de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles, et pour la réalisation de l’Agenda 2063 de l’Union africaine. 

En reconnaissance à l’ensemble de son œuvre en faveur du bien-être des populations burkinabè, notamment sa frange juvénile et féminine « dans le respect des valeurs morales et éthiques », le Président Roch Marc Christian Kaboré a reçu une distinction des mains du Moro Naba Baongo, au nom de l’ensemble des leaders religieux e coutumiers du Burkina Faso.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir