Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

POLITIQUE

Mercredi, le chef de l’Etat a échangé pendant 1h30 sur Twitter avec les internautes dans le cadre d’un dialogue direct à l’occasion de ses un an de prestation de serment. Les Twittos ont eu l’occasion de l’interpeller directement sur des questions liées à l’actualité nationale, et même personnelle.



C’est le cas de Michel Bonkoungou, qui a demandé au président pourquoi il n’a pas encore déménagé au palais présidentiel de Kosyam où habitait Blaise Compaoré, «mettant du coup les riverains de la Patte d’oie dans l’embarras». Il ajoutait, un brin espiègle, «Superstition?»

Le chef de l’Etat a expliqué que ce n’est qu’une question de temps. La résidence ayant été endommagée  par la tentative de coup d’État de 2015, elle serait en travaux et non-habitable actuellement.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir