Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

A compter de ce jeudi 12 juillet 2018, la République populaire de Chine est représentée sur le territoire burkinabè. A l’issue de leur séance de travail, Paul Kaba Thiéba et son homologue chinois, Hu Chunhua, ont  procédé à l’ouverture de l’ambassade de Chine au Burkina Faso. 

Après l’exécution des hymnes nationaux des deux pays, place a été faite au discours officiel de l’ouverture de cette représentation diplomatique à Ouagadougou. «L'événement qui nous réunit aujourd’hui constitue un signal fort de l’importance que les deux autorités de la chine et du Burkina Faso accordent aux relations d’amitié et de coopération entre nos deux pays, ce qui traduit aussi l’expression de la volonté  de nos peuples burkinabè et chinois», a dit Paul Kaba Thiéba, co-président de la présente cérémonie. 

Pour le chef du gouvernement burkinabè, l’ouverture de cette ambassade permettra, au plan politique et diplomatique, de renforcer l’amitié entre les deux pays et, au plan économique et commercial, de prospecter toutes les opportunités pour une coopération fructueuse entre les deux économies.

Le vice-Premier ministre chinois Hu Chunhua dit espérer que cette enclave diplomatique jouera pleinement son rôle de propulseur de l’amitié sino-burkinabè et travaillera activement à la relation des échanges amicaux et de la coopération pratique entre les deux pays dans les différents domaines. «Nous espérons pouvoir compter sur le soutien et la facilité du gouvernement burkinabè pour la mission de notre ambassade ici» souhaite Hu Chunhua.

Et Paul Kaba Thiéba de saisir cette occasion pour saluer les actions déjà engagées par le gouvernement de la République de Chine pour assurer la continuité des projets dont la mise à œuvre était  assurée par Taiwan dans notre pays. Il a, en outre, exprimé la reconnaissance de son gouvernement au gouvernement chinois pour les efforts consentis permettant à 57 étudiants et stagiaires burkinabè en formation à Taiwan de poursuivre leurs études dans les universités chinoises. «Je demeure convaincu que ce nouvel ère qui a commencé des relations entre le Burkina Faso et la République populaire de Chine offre de bonnes perspectives de coopération et nous devons tout mettre en œuvre pour consolider ce partenariat à la grande satisfaction de nos peuples respectifs» espère-t-il.

La Chine populaire souhaite être le partenaire le plus fiable du Burkina Faso dans son chemin vers le progrès et le développement et souhaite travailler avec le pays pour renforcer  la confiance politique mutuelle tout en enrichissant les échanges socioculturels qui permettront de consolider la base de la coopération bilatérale et d’assurer un développement régulier durable pour les deux nations.

Le chef du gouvernement burkinabè a fait part de la prochaine visite du président Kaboré en république populaire de Chine en marge du forum chine-Afrique en septembre 2018 qui sera l’occasion pour les deux pays de procéder à la signature d’un accord-cadre de coopération. Cet accord-cadre qui «permettra sans doute de poser des bases solides d’une coopération exemplaire, renforcée et à long terme» foi de Paul Kaba Thiéba.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir