Aujourd'hui,
URGENT
Football: Salitas FC logé dans le groupe B de la Coupe de Confédération avec Etoile du sahel, CS Sfaxien et Enugu Rangers   
Burkina: Christophe Joseph Marie Dabiré nommé Premier ministre en remplacement de Paul Kaba Thiéba
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»

POLITIQUE

Le Burkina Faso pourrait, dans les jours à venir, se doter d’un ministère entièrement dédié à la Sécurité. En échangeant avec les «Twittos» ce mercredi, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a laissé entendre que la question sera prise en compte dans la réorganisation gouvernementale.


Il y a un remaniement gouvernemental dans l’air. Il pourrait même engendre de gros changements dans la configuration des départements ministériels. C’est ce qu’a laissé entendre Roch Marc Christian Kaboré lors de ses échanges avec les internautes sur Twitter. Répondant à une question d’un internaute lui demandant «pourquoi ne pas créer un ministère exclusif pour la Sécurité?», le chef de l’Etat a annoncé que «la question d’un ministère plein de la Sécurité sera prise en compte dans la réorganisation gouvernementale», confirmant ainsi à demi-mots ce qui se murmurait depuis quelques semaines.

Actuellement, le département de la Sécurité est rattaché au ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation. Et nombreuses sont les voix qui s’élèvent au sein de l’opinion publique pour demander à ce qu’il soit érigé en ministère «plein» pour garantir son efficacité.

Le président du Faso a aussi expliqué la nomination d’un nouveau chef d’Etat-major général des armées, en la personne du colonel-major Oumarou Sadou. «Cette décision s’inscrit dans le cadre de la réorganisation de nos forces armées», a-t-il dit.

En un an, les Forces de défense et de sécurité du Burkina Faso ont particulièrement été éprouvée par des attaques djihadistes meurtrières. La dernière d’entre elle, survenue le 16 décembre à Noussoumbou, a couté la vie à 12 militaires. Malgré tout, Roch Kaboré dit faire confiance aux renseignements. « Nos services de renseignements sont-ils fiables ? » lui a demandé un internaute. «Je pense que oui. En construction mais fiables», a répondu le chef de l’Etat.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé