Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

POLITIQUE

Le Burkina Faso pourrait, dans les jours à venir, se doter d’un ministère entièrement dédié à la Sécurité. En échangeant avec les «Twittos» ce mercredi, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a laissé entendre que la question sera prise en compte dans la réorganisation gouvernementale.


Il y a un remaniement gouvernemental dans l’air. Il pourrait même engendre de gros changements dans la configuration des départements ministériels. C’est ce qu’a laissé entendre Roch Marc Christian Kaboré lors de ses échanges avec les internautes sur Twitter. Répondant à une question d’un internaute lui demandant «pourquoi ne pas créer un ministère exclusif pour la Sécurité?», le chef de l’Etat a annoncé que «la question d’un ministère plein de la Sécurité sera prise en compte dans la réorganisation gouvernementale», confirmant ainsi à demi-mots ce qui se murmurait depuis quelques semaines.

Actuellement, le département de la Sécurité est rattaché au ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation. Et nombreuses sont les voix qui s’élèvent au sein de l’opinion publique pour demander à ce qu’il soit érigé en ministère «plein» pour garantir son efficacité.

Le président du Faso a aussi expliqué la nomination d’un nouveau chef d’Etat-major général des armées, en la personne du colonel-major Oumarou Sadou. «Cette décision s’inscrit dans le cadre de la réorganisation de nos forces armées», a-t-il dit.

En un an, les Forces de défense et de sécurité du Burkina Faso ont particulièrement été éprouvée par des attaques djihadistes meurtrières. La dernière d’entre elle, survenue le 16 décembre à Noussoumbou, a couté la vie à 12 militaires. Malgré tout, Roch Kaboré dit faire confiance aux renseignements. « Nos services de renseignements sont-ils fiables ? » lui a demandé un internaute. «Je pense que oui. En construction mais fiables», a répondu le chef de l’Etat.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé