Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)

POLITIQUE

Le Burkina Faso pourrait, dans les jours à venir, se doter d’un ministère entièrement dédié à la Sécurité. En échangeant avec les «Twittos» ce mercredi, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a laissé entendre que la question sera prise en compte dans la réorganisation gouvernementale.


Il y a un remaniement gouvernemental dans l’air. Il pourrait même engendre de gros changements dans la configuration des départements ministériels. C’est ce qu’a laissé entendre Roch Marc Christian Kaboré lors de ses échanges avec les internautes sur Twitter. Répondant à une question d’un internaute lui demandant «pourquoi ne pas créer un ministère exclusif pour la Sécurité?», le chef de l’Etat a annoncé que «la question d’un ministère plein de la Sécurité sera prise en compte dans la réorganisation gouvernementale», confirmant ainsi à demi-mots ce qui se murmurait depuis quelques semaines.

Actuellement, le département de la Sécurité est rattaché au ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation. Et nombreuses sont les voix qui s’élèvent au sein de l’opinion publique pour demander à ce qu’il soit érigé en ministère «plein» pour garantir son efficacité.

Le président du Faso a aussi expliqué la nomination d’un nouveau chef d’Etat-major général des armées, en la personne du colonel-major Oumarou Sadou. «Cette décision s’inscrit dans le cadre de la réorganisation de nos forces armées», a-t-il dit.

En un an, les Forces de défense et de sécurité du Burkina Faso ont particulièrement été éprouvée par des attaques djihadistes meurtrières. La dernière d’entre elle, survenue le 16 décembre à Noussoumbou, a couté la vie à 12 militaires. Malgré tout, Roch Kaboré dit faire confiance aux renseignements. « Nos services de renseignements sont-ils fiables ? » lui a demandé un internaute. «Je pense que oui. En construction mais fiables», a répondu le chef de l’Etat.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir