Aujourd'hui,
URGENT
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer
Tunisie: l'universitaire Kaïs Saïed élu président au second tour de la présidentielle (Sondages)
Nobel: le prix Nobel de la paix attribué au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed
Tunisie: la justice a décidé de libérer le candidat à la présidentielle Nabil Karoui, en détention pour des soupçons de fraude fiscale
Fonds mondial: le montant des 14 milliards de dollars pour éradiquer le Sida, la tuberculose et le paludisme d'ici à 2030 a été atteint

POLITIQUE

A l’issue de leur 14ème conférence, les Ambassadeurs et Consuls généraux du Burkina ont eu un entretien à bâtons rompus avec le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, en milieu de matinée, à Ouagadougou. 

« La tenue de la 14e conférence des Ambassadeurs et Consuls généraux du Burkina Faso est une opportunité pour vous non seulement pour vous ressourcer sur l’ensemble des politiques menées au niveau du Burkina Faso, mais également de pouvoir situer les difficultés rencontrées dans l’exercice de vos missions », a déclaré à ses interlocuteurs le Président du Faso, à l’entame de son propos.

Le chef de l’Etat, tout en félicitant ses représentants à l’extérieur pour le travail abattu dans leurs juridictions, leur a rappelé qu’ils sont un maillon essentiel de la politique économique du Burkina Faso. Une politique fondée sur le triptyque de la nécessaire dynamisation et le renforcement de la coopération internationale, la recherche permanente de nouveaux partenaires au développement et la nécessité de maintenir des relations apaisées et de fraternité avec les pays voisins et de la sous-région, a-t-il rappelé.

Pour ce faire, le Président Roch Marc Christian Kaboré a invité l’ensemble des diplomates tant au niveau central qu’à l’extérieur à avoir « une vision beaucoup plus affinée de la politique étrangère » et ce dans « un monde en proie à l’unilatéralisme et à l’effritement de la solidarité internationale ». 

C’est pourquoi il les a exhortés à mobiliser non seulement les pays avec lesquels le Burkina Faso entretient déjà des relations de coopération, mais également les éventuels partenaires et bailleurs de fonds pour accompagner le développement économique et social du pays

« Consolider la place du Burkina Faso en Afrique et dans le monde, renforcer la coopération bilatérale et multilatérale, travailler à l’intégration économique sous-régionale et africaine et promouvoir la paix dans le monde, tels doivent être les guides qui accompagneront nos différentes actions au plan diplomatique et au plan de nos relations dans le monde », a rappelé le Président du Faso à ses interlocuteurs.

Il a insisté sur la nécessité pour les Ambassadeurs et Consuls généraux de donner du Burkina Faso l’image d’un pays souverain, d’un peuple travailleur, intègre et qui, malgré les adversités, se bat pour son développement économique et social avec beaucoup de résilience. De même, dira-t-il, les diplomates doivent faire en sorte que les investisseurs potentiels intéressés par le Burkina Faso sachent que l’Etat assure ses missions dans les domaines de la sécurité et de la sûreté. 

Le Président Roch Marc Christian, avant d’inviter ses interlocuteurs à des débats francs sur leurs préoccupations, a fait remarquer qu’une rationalisation des effectifs dans les ambassades s’impose, du fait de la rareté des ressources.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé