Aujourd'hui,
URGENT
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé
Burkina: l'Assemblée nationale va financer la construction du siège du CFOP (Alassane Bala Sakandé)

POLITIQUE

Le Parti de la renaissance nationale (PAREN) a tenu son IVème congrès ordinaire sous le thème : «Pour une renaissance du Parti de la renaissance nationale». A l’occasion de cet important rendez-vous du parti, le Pr Laurent Bado, président-fondateur et président d’honneur, du PAREN n’est pas passé par quatre chemins pour affirmer le divorce entre lui et son ex poulain, Tahirou Barry, ancien président du parti (juin 2010-juillet 2017).


Au cours de ce congrès du 30 juin dernier, le cas Barry était au centre de toutes les interventions. Même son portrait est «indésirable» parmi ceux des anciens présidents du parti qui tapissent le mur du hall du siège du parti. En effet le cadre de sa photo, resté vierge, ne comporte que son nom et la durée de son mandat. Sur la question, Laurent Bado n’y va pas du dos de la cuillère pour expliquer les raisons de l’adhésion du PAREN à la majorité présidentielle.

L'"Indésirable" portrait de Tahirou Barry

«Notre parti n’est pas un parti de bouffe. Nous n’avons jamais couru derrière les gloires ni l’argent. Les gens parlent au hasard sans chercher à comprendre ce qui se passe. Tahirou Barry a tenté de voler, de s’approprier le PAREN. C’est un monsieur très fort qui se comporte en victime avec des larmes. Nous allons sortir un journal spécial pour expliquer toute la vérité sur le comportement de ce monsieur et ceux qui l’applaudissaient auront honte. Je suis un homme très prudent et je ne donnerai pas tous les détails ici. Parce qu’il faut que je garde mes bombes atomiques face à la réaction de l’ennemi», lâche le Pr Bado.

Porté à la présidence du PAREN en juillet 2017, Michel Béré dit être venu sans parti pris dans la guerre fratricide en son sein. «Deux missions ont été assignées à mon équipe, à savoir, d’une part, réaliser la réconciliation entre militants du parti après 7 ans de manœuvres frauduleuses de son 4e président Tahirou Barry pour se l’approprier et, d’autre part, insuffler un élan nouveau aux structures locales du parti chloroformées par les mensonges éhontés de l’usurpateur Barry qui n’a pas son deux au Burkina quand il s’agit, pour un bourreau, de jouer à la victime larmoyante et pleurnicharde. Il s’agira pour nous donc de redynamiser les structures du parti. Il faut donc instaurer la discipline stricte, la fidélité indéfectible aux idéaux, aux règles et au programme de gouvernement du parti», confie Michel Béré. Ce congrès a été également l’occasion d’inaugurer le nouveau siège du parti.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé