Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

POLITIQUE

 

La cérémonie officielle d’ouverture de du 31ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine est intervenue ce matin à Nouakchott en République islamique de Mauritanie. Réunis pour échanger sur le thème de la corruption, plus 42 délégations ont répondu présent à l’appel de Nouakchott. 

Le sommet de l’organisation panafricaine sera l’occasion pour le Président Roch Marc Christian Kaboré et ses pairs de se pencher sur des questions liées aux défis majeurs en matière de développement. 

Les participants à cette rencontre vont par ailleurs aborder un sujet très attendu, la solidarité pour défendre les candidatures aux postes internationaux. Une autre préoccupation inscrite à l’agenda des échanges des dirigeants africains est l’épineuse question de la paix et de la sécurité sur le continent.

A travers son président en exercice, l’Union africaine a exprimé sa compassion aux pays durement éprouvés par le terrorisme. 

Dans son discours d’ouverture, le Président Paul Kagamé du Rwanda, président en exercice de l’Union africaine a réaffirmé la volonté de l’organisation d’œuvrer au renforcement de cette solidarité entre les pays. Paul Kagamé a rappelé la nécessité pour l’Afrique de travailler pour dynamiser la coopération afin de venir à bout des fléaux qui minent le continent. 

Le Sommet poursuivra le débat sur la question des réformes institutionnelles de l’Union africaine, des réformes qui ont été confiées au Président Paul Kagamé, pour mener des consultations afin de faire en sorte que l’organisation panafricaine soit plus efficiente pour mieux répondre aux ambitions des Etats et des populations.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir